Les lobes de NGC 5128 (image de gauche) sont provoqués par les jets de matière (image de droite) qui s'échappent du trou noir central de la galaxie. © Observatoire Capella/Nasa/Tanami/Müller et al.

Sciences

Gros plan sur les jets de la radiogalaxie Centaurus A

ActualitéClassé sous :Astronomie , rayons gamma , télescope de Hess

La mobilisation d'un réseau de radiotélescopes vient de fournir une image très détaillée des jets de matière qui s'échappent du trou noir central de la galaxie NGC 5128.

  • Retrouvez en image la variété des galaxies 

Déjà observée au XIXe siècle par l'astronome britannique John Herschel, NGC 5128 est le résultat d'une collision passée entre une galaxie elliptique et une spirale. Située dans la constellation du Centaure à environ 12 millions d'années-lumière, c'est la radiosource la plus proche de nous. Comme la plupart des galaxies, NGC 5128 possède en son centre un trou noir supermassif dont les astronomes estiment que la masse équivaut à 55 millions de fois celle du Soleil. Centaurus A (son autre nom) est également une source de rayons gamma, des particules très énergétiques que l'on a pu détecter avec des télescopes de Hess.

Lorsqu'une étoile passe trop près du trou noir, ce dernier en aspire le gaz et sans que les astrophysiciens sachent encore pourquoi, il émet deux jets de matière au sein desquels les particules se déplacent à des vitesses proches de celle de la lumière.

Centaurus A est la radiosource la plus proche de nous, nichée au centre de la galaxie NGC 5128. © Observatoire Capella

Des jets énigmatiques

Ce sont ces deux jets qui sont à l'origine des lobes de la galaxie NGC 5128, ces derniers étant la manifestation de l'onde de choc produite lors de la rencontre entre les jets et le gaz intergalactique environnant. Les scientifiques pensent que ces jets sont le principal moyen de redistribuer de la matière et de l'énergie dans l'univers. Ces deux jets sont révélés de façon très détaillée dans l'image radio ci-dessous à droite. Les plus petits détails y ont une résolution de 15 jours-lumière et la flèche indique la position du trou noir supermassif. Le cliché a été réalisé avec les données fournies par le réseau de radiotélescopes Tanami (pour Tracking Active Galactic Nuclei with Austral Milliarcsecond Interferometry).

Tanami était utilisé dans le cadre d'un programme d'étude mené par une équipe internationale de chercheurs dont plusieurs sont membres de la Nasa. L'image de gauche montre l'étendue des lobes de la galaxie NGC 5128 observés dans le visible depuis l'Observatoire Capella situé en Namibie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi