Sciences

L'exoplanète Corot-7b ressemblerait à Io la volcanique

ActualitéClassé sous :Astronomie , corot 7b , Io

Selon un groupe d'astrophysiciens, l'exoplanète Corot-7b pourrait bien ressembler davantage à une super Io qu'à une super Terre. La grande proximité de son étoile hôte impliquerait des effets de marée très importants même avec une orbite très faiblement elliptique, ce qui, tout comme la lune de Jupiter, ferait fondre une partie de son intérieur.

Fontaines de lave dans la caldera de la région de Tvashtar sur Io. Crédit : Galileo Project, JPL, Nasa

Lorsque les astronomes ont découvert Corot-7b, une planète rocheuse de masse 4,8 +/- 0,8 MTerre et de rayon 1,7 +/- 0,1 RTerre, il était clair que l'on avait affaire à une super Terre inhabitable. En effet, cette exoplanète qui tourne autour d'une étoile située à 480 années-lumière de la Terre ne met qu'une vingtaine d'heures pour boucler son orbite dont le rayon est de 2,5 millions de kilomètres seulement. Cette proximité de l'étoile a deux conséquences.

Non seulement la température de surface doit être très chaude en plein jour mais des effets de marée intenses ont très probablement synchronisé sa rotation sur elle-même avec sa rotation orbitale. La face éclairée en permanence est donc très chaude (1.500 à 2.300°C), au point que sa surface est constituée d'un océan de roches fondues. En revanche, sa face plongée perpétuellement dans la nuit doit être très froide, avec des températures probablement inférieures à -80°C.

Selon des chercheurs comme Rory Barnes, les conditions doivent être encore plus infernales qu'on ne l'imaginait. D'après les calculs que lui et ses collègues ont effectués, et qui viennent d'être publiés sur arXiv, les mêmes forces de marée responsables de la rotation synchrone probable de la super Terre doivent provoquer une activité volcanique importante sur la planète si son orbite s'écarte très légèrement d'un cercle. Il suffirait d'une orbite elliptique avec une différence de seulement 250 kilomètres entre les demis grands axes. Or, la présence d'un corps perturbateur, Corot-7c, rend cette situation possible.

On n'aurait alors affaire non à une super Terre mais bien à une super Io.


Une excellente vidéo sur Io, la lune volcanique de Jupiter. Crédit : Derek Harrigan

La lune de Jupiter est le siège d'une activité volcanique importante qui remodèle en permanence sa surface comme le prouve la quasi absence de cratères et les images d'éruptions fournies par les sondes ayant exploré les mondes découverts par Galilée. Les mouvements de déformation de Io causés par les forces de marée de Jupiter et ses autres lunes produisent de la chaleur dans Io et certains pensent même qu'une grande partie de son intérieur est fondue.

On connaît plus de 400 volcans à la surface de Io et des fontaines de laves aussi impressionnantes que celles que l'on connaît à Hawaï ont même été photographiées. Le phénomène de chauffage sous l'action de marées doit probablement opérer sur Europe. Cette autre lune de Jupiter, bien connue elle aussi, est couverte d'une banquise. Elle possède vraisemblablement un océan d'eau liquide qui pourrait abriter la vie, comme l'avait imaginé Arthur Clarke dans son célèbre roman 2010 : Odyssée 2.


Impressionnantes images d'éruptions volcaniques commentées par Maurice Krafft. Crédit : Maurice et Katia Krafft

Dans le cas de Corot-7b, si les chercheurs ont raison, le volcanisme doit être bien plus puissant et spectaculaire que sur Io. Si jamais l'Humanité atteignait une telle planète, des Maurice et Katia Krafft y filmeraient certainement des phénomènes volcaniques incomparablement plus dantesques que ceux que les deux volcanologues français ont légués à la postérité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi