Sciences

Les exocomètes seraient aussi communes que les exoplanètes

ActualitéClassé sous :Astronomie , exoplanète , comète

Moins médiatisée que la détection des exoplanètes, la recherche d'exocomètes est un moyen de mieux comprendre la formation des systèmes planétaires, en quelque sorte le chaînon manquant entre les disques de poussière et les planètes. De récentes études révèlent que les exocomètes seraient très répandues.

La découverte récente de six nouvelles exocomètes semble confirmer l'idée que ces corps célestes seraient aussi communs que les exoplanètes. © Nasa, Fuse, Lynette Cook

Les comètes fascinent les hommes depuis toujours, tant elles sont belles et imprévisibles, sans oublier le rôle qu'elles ont pu jouer dans l'apparition des océans terrestres, comme l'a montré l'étude de la comète Hartley 2 lors de son passage rapproché en 2010. On se souvient du récent spectacle qu'avait offert la comète Lovejoy, et désormais les astronomes n'ont d'yeux que pour la comète Ison qui pourrait bien illuminer le ciel à la fin de cette année.

Depuis quelques décennies et la recherche d'exoplanètes, on s'est posé la question de savoir s'il existait des exocomètes. L'étude des disques de poussières autour de certaines étoiles a apporté les premières réponses : le télescope spatial Herschel a par exemple montré que le disque de poussière autour de l'étoile Bêta Pictoris contenait une petite proportion d'olivines riches en magnésium, sans doute les produits de collisions entre comètes. D'autre part, l'observation de disques de débris autour de certaines étoiles ne peut s'expliquer que par la présence de très nombreuses comètes ; c'est le cas par exemple pour Fomalhaut et 49 Ceti. Dernièrement, l'observatoire de Paris a annoncé la découverte d'une ceinture de comètes autour du système planétaire de la naine rouge GJ581.

Pour découvrir des exocomètes, les astronomes ont utilisé le spectrographe installé sur le télescope de 2,1 m de l'observatoire McDonald, au Texas. Objectif : détecter les raies d'absorption des gaz cométaires dans le spectre des étoiles étudiées. © Observatoire McDonald

Voir les exocomètes, un nouveau défi

Restait à détecter directement la présence de ces exocomètes, tâche délicate quand on sait que ces corps ne dépassent pas quelques kilomètres de diamètre. Heureusement ces astres ont la bonne idée de dégazer en s'approchant de leur étoile (comme le font nos comètes en s'approchant du Soleil) et il devient alors théoriquement possible de déceler les raies d'absorption de ces gaz dans le spectre de l'étoile, une méthode qui avait permis de détecter jusqu'à présent quatre exocomètes. Une équipe d'astronomes des universités de Californie et de Pennsylvanie vient d'annoncer au 221e congrès de l'American Astronomical Society (qui s'est déroulé du 6 au 10 janvier à Long Beach) la découverte de six nouvelles exocomètes en orbite autour d'étoiles jeunes et lointaines. Ces dernières répondent aux doux noms de 49 Ceti, 5 Vulpeculae, 2 Andromède, HD 21620, HD 42111 et HD 110411. Les exocomètes ont toutes été découvertes à l'aide du spectrographe à haute résolution qui équipe le télescope de 2,1 m de l'observatoire McDonald au Texas.

L'idée de cette recherche est venue voici un an à Barry Welsh du laboratoire des sciences spatiales à Berkeley. « Les astronomes ne s'intéressent pas beaucoup aux exocomètes. Je me suis dit que quatre exocomètes détectées, c'était bien peu au regard des 850 exoplanètes connues actuellement. On devait pouvoir faire mieux ». Et d'ajouter : « jusqu'à présent, on avait observé autour des étoiles des disques de poussières et des exoplanètes, mais il manquait les corps intermédiaires (astéroïdes et comètes) que prévoient les théories de la formation des systèmes planétaires. Bien que sur les 10 étoiles dont on pense maintenant qu'elles hébergent des comètes, une seulement est connue pour abriter des planètes, le fait que toutes ces étoiles massives soient entourées de disques de gaz et de poussière (signature des exoplanètes) rend très probable le fait qu'elles en abritent toutes ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi