Sciences

EXCLUSIF : notre Système solaire n'est plus une exception !

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

La Nasa nous avait promis une découverte majeure, elle ne nous a pas déçus. Alors que de nouvelles planètes sont régulièrement mises en évidence autour d'autres étoiles, cette fois, c'est un système comparable à notre Système solaire qui vient d'être mis au jour.

Comparaison à la même échelle de la nouvelle planète par rapport à notre Système solaire. Document Nasa/JPL.

"Nous annonçons la découverte d'une planète qui pour la première fois ressemble à une planète de notre propre système solaire", a solennellement déclaré Geoffrey Marcy, astronome à l'université de Berkeley, Californie, lors d'une conférence de presse tenue au siège de la Nasa à Washington.

A 41 années-lumière dans la direction du Cancer se trouve une étoile portant le numéro 55, âgée d'environ 5 milliards d'années, visible à l'œil nu et de caractéristiques similaires à notre Soleil. Déjà en 1996, les astronomes avaient découvert une planète orbitant dix fois plus près de son étoile que la Terre par rapport au Soleil.

D'une masse de 3,5 à 5 fois celle de Jupiter, la nouvelle planète extrasolaire se trouve à 5,5 UA (Unités Astronomiques) de son astre central, valeur à comparer aux 5,2 UA séparant Jupiter du Soleil. Sa durée de révolution est aussi similaire : 13 années contre 11,86 pour Jupiter.

"Toutes les autres planètes extrasolaires découvertes jusqu'à maintenant sont en orbite plus proche autour de leur étoile. Pour la première fois, nous découvrons une planète en orbite aussi loin de son étoile que notre propre Jupiter autour du Soleil", déclare le professeur Marcy.

Cette découverte est le fruit de 15 années d'observation au moyen du télescope de 3 mètres de l'observatoire Lick de l'université de Californie. L'équipe de chercheurs inclut aussi le Dr. Steve Vogt, université de Santa Cruz, le Dr. Greg Henry, Tennessee State University, Nashville, et le Dr. Dimitri Pourbaix, de l'Institut d'Astronomie et d'Astrophysique de l'université Libre de Bruxelles (Belgique).

Les chercheurs ont encore révélé l'existence d'une troisième planète sur une orbite proche de cette même étoile.

"Nous n'avons cependant pas encore trouvé un système solaire complètement analogue au nôtre, comportant une planète de masse identique à Jupiter. Mais ceci démontre que nous sommes sur la bonne voie, et que nous sommes à même de découvrir des planètes à des distances supérieures à 4 UA de leur étoile", déclare Paul Butler, aussi astronome à l'université de Berkeley. "Je pense que nous en mettrons en évidence parmi les 1200 étoiles que nous étudions actuellement", a-t-il ajouté.

L'équipe des chercheurs a communiqué sa découverte avec Greg Laughin, astronome à l'université de Santa Cruz, qui a démontré par simulation informatique qu'une planète de type terrestre pourrait se trouver en orbite stable entre les deux planètes les plus proches de l'étoile et la plus éloignée.

"Ce système stellaire sera le meilleur candidat lorsque le satellite Kepler sera lancé en 2006, dont la mission sera de détecter des planètes comparables à la Terre autour d'autres étoiles", déclare le Dr Debra A. Fisher, astronome à Berkeley.

Lors de cette même conférence de presse, Geoffrey Marcy et Paul Butler ont encore annoncé la découverte d'un total de 15 nouvelles planètes extra-solaires, dont la plus petite jamais repérée, en orbite autour de l'étoile HD49674 dans la constellation du Cocher, d'une masse environ 40 fois supérieure à la Terre et qui se trouve à 0,05 UA de son soleil.

"Cette série de découvertes porte le nombre de planètes connues en dehors de notre système solaire à 91, alors que la première d'entre elles n'a été mise en évidence que voici six années", a souligné Geoffrey Marcy en saluant la rapidité de ces découvertes.

 Par Rama - Futura-Sciences Belgique

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi