Sciences

Espace : échec dans une tentative de détection de matière noire

ActualitéClassé sous :Astronomie , Matière , noire

Des physiciens du projet CDMS (Cryogenic Dark Matter Search) ont tenté de détecter sans succès des particules hypothétiques connues sous le nom de wimps (Weakly Interacting Missing Particules) et qui pourrait en partie composer la matière noire.

La carte montrant le début de l'univers. crédit NASA

L'expérience s'est déroulée au Soudan, dans une mine désaffectée. Des détecteurs de particules wimps ont été installés à plusieurs centaines de m de profondeur de façon à éviter aux instruments de confondre plusieurs signaux. On sait que dans certains cas, le rayonnement fossile et cosmique peut imiter un signal similaire à celui de la matière noire. L'échec de l'expérience ne remet pas en cause le projet. Il a été décidé de renforcer le pouvoir de détection des instruments et de recommencer l'expérience plus tard.

La matière noire, un des problèmes majeurs de l'astronomie

Connue sous plusieurs appellations (matière sombre, masse manquante), la matière noire représenterait jusqu'à 99 % de masse totale de l'Univers mais elle ne peut pas être observée. Toutefois, son existence ne fait aucun doute. Son effet gravitationnel sur la matière visible est mesurable à l'échelle des galaxies, des amas galactique et de l'Univers.

Nature de la matière noire

La matière ordinaire ou baryonique est constituée de protons, de neutrons et d'électrons. Quant à la matière noire, sa nature reste inconnue. Elle n'émet pas ou n'absorbe pas le rayonnement électromagnétique, d'où son nom. Alors que la théorie du Big Bang se révèle inapte à expliquer la nature de la matière noire, certains scientifiques avancent qu'une fraction en soit formée de matière normale, sous une forme inhabituelle. Il s'agirait peut-être d'astres sombres. Une autre fraction de la matière noire serait sans doute formée de particules élémentaires interagissant très faiblement avec les autres, comme des neutrinos ou ces fameuses particules wimps. Toutefois, dans les deux cas, cette hypothèse ne concerne qu'une toute petite partie de la totalité de la matière noire.

Cela vous intéressera aussi