Sciences

Dossiers : les secrets pour chasser météorites et comètes

ActualitéClassé sous :Astronomie , météorite , comète

L'univers est peuplé de corps divers et variés. Parmi eux, des objets volants pas toujours identifiés qui circulent entre les planètes et qui, parfois, les frappent. Comètes et météorites sont de ceux-là. Pour apprendre à les observer et à les distinguer, Futura-Sciences vous propose de parcourir les deux dossiers consacrés à ces astres magnifiques.

Les comètes, comme Siding Spring ici à l'image, sont des astres formés d'eau et de poussières qui tournent régulièrement autour d'une étoile avec une orbite très elliptique. On suppose que leurs cœurs de glace ont fortement contribué à la formation des océans sur Terre dans les premiers temps de sa vie, à la suite des nombreuses collisions qui se sont produites. © Nasa, JPL-Caltech, Wise Team

Thierry Lombry, grand passionné d'astronomie, membre de la Royal Astronomical Society, nous donne les astuces pour traquer les comètes. À vos télescopes !

 

Il y a deux éléments indispensables pour faire un bon « chasseur » de comètes : un jugement sûr et une bonne documentation auxiliaire.

 

Pour satisfaire notre curiosité, l'astronome Michel Festou, attaché au service d'aéronomie du CNRS et spécialiste des comètes, nous propose une technique de recherche des comètes « nouvelles » basée sur l'expérience de Rolph Meier.

 

Rolph Meier nous donne quelques conseils d'observation. Évitez l'amas de la Vierge, vous y passeriez trop de temps à constater que vous avez vu une galaxie de plus appartenant à cet amas. La Grande Ourse n'est guère meilleure.

 

La monture équatoriale paraît la plus commode pour l'observateur qui s'apprête à rester jusqu'à 2 h du matin l'œil rivé à l'oculaire, souvent dans le froid. Le balayage du ciel « à la Meier » permet certainement d'éviter de passer deux fois au même endroit...

 

Un dossier préparé et publié avec l'accord de Thierry Lombry, webmaster du site Luxorion.

 

Quand le ciel nous tombe sur la tête. Les météorites, ces corps célestes, nous régalent les nuits d'étoiles filantes par les traînées qu'elles laissent en se consumant à leur entrée dans l'atmosphère terrestre. Voici un dossier pour bien les définir.

 

La plupart des météoroïdes (des astres plus gros qu'une molécule mais plus petit qu'un astéroïde) ont été créés dans le Système solaire, plus ou moins près du noyau d'un astre en cours de formation.

 

Cet article a été écrit en collaboration avec le Dr Carleton B. Moore du Center for Meteorites Studies de l'université d'Arizona.

 

Que nous apporte l'étude des météorites ? Selon le Dr John A. Wood du centre d'astrophysique de Harvard, « les météorites ont été formées dans la nébuleuse protosolaire par un processus à haute température qui forma les chondres et fit fondre le fer »...

 

Les sidérites. Cette famille de météorites est peu abondante, moins de 6 % de l'échantillonnage, mais à qui sait les reconnaître et les traiter, elles offrent au regard une classe qui n'a d'égal que les pallasites.

 

D'autres chondrites dites métamorphiques (Éhole, Éthiopie) ont subi une transformation thermique à l'intérieur de la planète hôte qui les abritait pendant des millions d'années. Leur structure a été recristallisée et est très granuleuse.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi