Sciences

DEM L316, ou la danse des supernovae

ActualitéClassé sous :Astronomie , DEM L316 , Supernova

L'objet DEM L316, récemment photographié par l'instrument GMOS (Gemini South Multi-Object Spectograph), installé au foyer d'un des télescopes Gemini de 8,1 mètres de diamètre à Hawaii, est une véritable démonstration de phénomènes spatiaux.

La double nébuleuse DEM L316. Crédit : Gemini South Multi-Object Spectograph

Lors de sa découverte au début des années 1970, cet objet situé dans le Grand Nuage de Magellan a été décrit comme le reste d'une supernova qui aurait explosé voici quelques dizaines de milliers d'années. Mais de nouvelles études indiquent clairement qu'il s'agit des restes de deux supernovae distinctes, dont les nuages résiduels paraissent se pénétrer mutuellement.

« La précision remarquable de ces images, obtenues au foyer du télescope Gemini sud, montre avec un luxe de détails impressionnant la structure complexe résultant de la collision de ces deux nuages de supernovae, commente le Dr Rosa Williams (Columbus State University), et permet de déterminer si la proximité des deux objets dans le ciel provient d'un hasard ou s'il existe une relation physique restant à découvrir ». D'autres observations récentes, effectuées au moyen des télescopes spatiaux Chandra et XMM-Newton ont conforté la thèse de deux origines distinctes.

Les données montrent en effet que le plus petit des deux lobes (en bas à gauche) est plus riche en fer que l'autre, entraînant leur classification dans deux catégories différentes. L'abondance en fer indique que la supernova d'origine était de type Ia, qui résulte de l'effondrement de matière stellaire sur une naine blanche. Les naines blanches étant des objets très anciens, le système devait être âgé de quelques milliards d'années lors de l'explosion.

En revanche, le plus grand lobe, en haut à droite, pauvre en fer, indique une supernova de type II provoquée par l'effondrement d'une étoile massive (plus de sept fois la masse de notre Soleil), âgée de seulement quelques millions d'années.

Alignement fortuit

La nette distinction entre les deux catégories d'objets, et surtout leur écart chronologique considérable, ne laissent que peu de chances à l'hypothèse d'une cause commune. Et bien que l'image de Gemini semble montrer deux bulles de gaz qui se heurtent et se pénètrent, il pourrait ne s'agir que d'une apparence produite par un alignement fortuit dans notre ligne de visée.

Le Grand Nuage de Magellan est une galaxie satellite de la Voie Lactée, située à environ 160.000 années-lumière dans la direction de la constellation de la Dorade. Les deux bulles de matière en expansion s'étendent sur une distance de 140 années-lumière, soit environ 35 fois la distance qui sépare notre Soleil de sa plus proche voisine.

Cela vous intéressera aussi