Sciences

Découvrez les spectacles astronomiques que nous réserve 2013

ActualitéClassé sous :Astronomie , comète , activité solaire

Comètes brillantes, éclipses spectaculaires, pluies d'étoiles filantes,... que nous promet le ciel en 2013 ? Petit tour d'horizon pour planifier vos observations.

Tout comme la comète Lovejoy fin 2011, la comète Ison pourrait faire le spectacle en fin d'année 2013. © J. Hao

Après avoir laissé derrière nous l'année 2012 et son cortège de spectacles planétaires, regardons maintenant ce qui se prépare dans le ciel pour cette nouvelle année, en nous concentrant sur les phénomènes célestes les plus facilement observables dans le Système solaire. Rappelons tout d'abord que 2013 devrait être l'année du maximum d'activité solaire ; il va se traduire par un regain de taches sur notre étoile (qu'on ne peut observer qu'à l'aide de filtres appropriés) et par de puissantes et régulières éruptions qui projettent du plasma solaire dans l'espace. Les voyageurs dans les contrées polaires devraient donc admirer de nombreuses aurores dont on peut suivre le développement sur certains sites spécialisés comme AuroraMax.

Ces voyageurs auront peut-être la chance de faire un crochet par l'Australie le 9 mai 2013 pour y assister à une éclipse de Soleil. Curieusement, cette éclipse sera observable aux mêmes endroits que celle du 14 novembre 2012, mais cette fois-ci la Lune proche de son apogée ne masquera pas le Soleil en totalité et l'on assistera seulement à une éclipse annulaire, dont un autre exemplaire se produira le 3 novembre 2013, observable cette fois-ci depuis le centre de l'Afrique.

En 2013, la plus grosse Pleine Lune se produira le 23 juin. © Jean-Baptiste Feldmann

La comète Ison à surveiller

Qu'on se rassure, on pourra admirer de beaux spectacles célestes depuis chez soi. Les amateurs d'étoiles filantes pourront profiter de la première quinzaine d'août pour suivre l'activité des Perséides, la Lune se faisant discrète pour l'occasion. Ce ne sera pas le cas le 25 avril et le 23 juin, où l'on pourra assister successivement à une éclipse partielle de Lune et à la plus grosse Pleine Lune de l’année. Côté planètes, la fin du mois de mai sera l'occasion d'un joli ballet entre Mercure, Vénus et Jupiter dans le ciel du soir.

Mais la plus belle surprise de l'année 2013 est peut-être à attendre du côté des comètes. Ce sera d'abord au mois de mars qu'il faudra surveiller le passage de C/2011 L4 Panstarrs qui, à son périhélie, sera à seulement 0,3 UA du Soleil. Difficile de se prononcer à l'avance, tant l'avenir des comètes est imprévisible. On l'a vu en 2011 : alors qu'en octobre la comète Elenin se volatilisait, sa cousine Lovejoy nous offrait un superbe spectacle deux mois plus tard. Si tout va bien, C/2011 L4 Panstarrs pourrait atteindre la magnitude 0 au crépuscule vers le 20 mars. Autre voyageuse très attendue, la comète Ison. Découverte le 24 septembre 2012 par un télescope russe, C/2012 S1 Ison a toutes les caractéristiques d'une très grande comète. Sa première sortie du nuage d'Oort promet un copieux dégazage à proximité du Soleil en novembre 2013 (moins de 2 millions de km) alors que cet astre suit la même orbite que la Grande Comète de 1680 qui enregistra une magnitude de -18 ! Du coup, certains astronomes annoncent que la comète Ison pourrait devenir aussi brillante que la Pleine Lune...

Il est encore beaucoup trop tôt pour prédire avec certitude le comportement de ces astres chevelus, et nous ne manquerons pas de les suivre tout au long de l'année dans nos actualités. Quant aux phénomènes astronomiques prévus de longue date, vous pouvez les retrouver chaque mois dans nos éphémérides.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi