Sciences

Collision cataclysmique : un moindre risque pour la Terre

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

Le programme du " Sloan Digital Sky Survey " (SDSS) permet de cartographier avec précision une portion du ciel. S'intéressant d'abord aux objets situés au-delà du système solaire, il enregistre aussi des objets plus proches, comme les astéroïdes et autres comètes.

Le programme permet ainsi aux astronomes de mesurer le nombre et la taille des astéroïdes dans les principales régions où on les trouve, soit entre les orbites de Mars et Jupiter, avec une plus grande précision que par le passé.

Les résultats de cette étude sont sans appel : les chances de voir une comète anéantir notre civilisation dans les cent prochaines années n'est plus que de une sur 5'000. Soit une probabilité beaucoup plus faible qu'on ne le pensait. De quoi dormir plus sereinement !

" Il est clair que nous devrions nous sentir quelque part plus à l'abri que nous ne l'étions auparavant " déclare Zeljko Ivezic, de l'Université de Princeton (E.U.).

Les nouvelles données permettent un comptage plus précis du nombre et de la taille des astéroïdes : grâce aux informations fournies par le SDSS sur leur couleur, les chercheurs ont pu calculer leur diamètre. Ils ont surtout réussi à détecter des objets jusqu'à présent quasi invisibles, alors que les études antérieures n'arrivaient à distinguer que des objets supérieurs à 5 km.

Sur la base des observations de 10'000 astéroïdes, les chercheurs estiment que la ceinture d'astéroïdes contient quelque 700'000 objets de plus d'un kilomètre, la taille critique estimée pour provoquer une apocalypse terrestre. Les estimations plus anciennes indiquaient un nombre d'astéroïdes dangereux trois fois plus grand.

Pour Robert Jedicke, de l'Université de l'Arizona (E.U.), " l'étude du SDSS est une avancée majeure pour notre compréhension de la structure de la grosse ceinture d'astéroïdes."

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi