Sciences

En bref : Nili Fossae, une griffure martienne

ActualitéClassé sous :Astronomie , Nili Fossae , orbiteur

L'orbiteur européen Mars Express a saisi tous les détails de Nili Fossae, une région de profondes fractures sur la Planète rouge.

Nili Fossae vu en perspective. © Esa/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
  • Retrouvez toutes les images de la planète Mars 

Après avoir survolé il y a quelques semaines des volcans jumeaux martiens coiffés de brume, la sonde Mars Express de l'Esa poursuit ses observations de l'hémisphère nord de la Planète rouge. C'est là que se trouve la célèbre région de Syrtis Major, un plateau volcanique sombre très connu des astronomes amateurs. C'est en effet un élément topographique en forme de Y qui est assez facile à admirer dans un télescope au moment de l'opposition de Mars et que les astrodessinateurs ne manquent pas de croquer. Pour les planétologues la région est particulièrement intéressante, puisqu'on y a détecté des suintements de méthane dont on n'a pas encore pu déterminer l'origine, qu'elle soit géologique ou biologique.

C'est au nord de Syrtis Major, en bordure d'un bassin d'impact géant surnommé Isidis que se trouve Nili Fossae. Ce système de fractures est un graben, un affaissement de terrain qui s'est produit entre deux failles parallèles. Plusieurs grabens concentriques (dont les plus profonds atteignent 500 mètres de profondeur) occupent les bords du bassin Isidis et se sont sans doute formés en même temps que ce dernier en raison des vives tensions qui ont affecté la croûte martienne dans cette région lors de l'impact d'un astéroïde.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi