Sciences

Astrophotographie : M 64, la galaxie de l'Œil noir

ActualitéClassé sous :Astronomie , astrophotographie , Messier 64

Notre escapade céleste du weekend nous entraîne cette fois-ci dans la constellation de la chevelure de Bérénice où siège une bien étrange galaxie.

M 64 doit son surnom de galaxie de l'Œil noir à la masse poussiéreuse sombre qui nous masque une partie de son bulbe central. © P. Renauld
  • Retrouvez les plus belles images de galaxies 

La chevelure de Bérénice est un astérisme bien discret entre les constellations du Lion, de la Vierge, des Chiens de chasse et de la Grande Ourse. C'est l'une des rares constellations dont le nom ne se rapporte pas à la mythologie mais à un personnage historique. Bérénice II fut en effet reine d'Égypte et femme de Ptolémée III.

La constellation a fait parler d'elle il y a un peu plus de trente ans. C'est là que se mit à briller SN 1979C, une supernova un peu particulière dans la galaxie M 100. Sans le savoir, les astronomes de l'époque furent sans doute les témoins de la naissance d'un trou noir, si l'on en juge par les caractéristiques de la source de rayons X qui se trouve désormais à l'emplacement de la supernova. Autre curiosité de la constellation de la chevelure de Bérénice, NGC 4565. Surnommé la galaxie de l'Aiguille, ce fuseau étoilé situé à 40 millions d'années-lumière de la Terre a fait dernièrement l'objet d'une alliance entre plusieurs astrophotographes de notre forum d'astronomie qui lui ont tiré le portrait.

La discrète constellation de la chevelure de Bérénice compte quelques étoiles assez peu lumineuses qui évoquent la coiffure d'une ancienne reine d'Égypte. © DR

Une galaxie insolite

Messier 64 fut découverte en 1779 par Edward Pigott et enregistrée un an plus tard dans son catalogue par Charles Messier. Cette galaxie située à moins de 20 millions d'années-lumière doit son surnom à de sombres nuages de poussières qui nous masquent une partie du bulbe central. Ces régions poussiéreuses sont connues pour abriter des pouponnières d'étoiles où de très jeunes astres ne sont décelables que dans l'infrarouge.

Autre particularité de M 64, sa rotation insolite. Les étoiles situées autour du bulbe tournent dans un sens alors que les plus éloignées tournent dans le sens inverse, une anomalie à mettre sans doute sur le compte d'une ancienne rencontre entre deux galaxies. Les interactions gravitationnelles sont en effet à l'origine de nombreuses modifications dans l'aspect des galaxies, comme on l'observe par exemple entre les galaxies de la Baleine et de la Crosse ou dans le trio du Lion. Dans le cas de M 64 les deux galaxies ont sans doute fusionné il y a très longtemps, ne nous laissant plus que quelques indices permettant d'imaginer ce qui a pu se passer. L'image présentée ci-dessous a été réalisée le 6 mai dernier depuis les environs de Toulouse par Philippe Renauld en une heure de pose avec un appareil photo numérique et un télescope de 20 centimètres de diamètre. 

À propos de Philippe Renauld

Cet amateur qui fréquente notre forum d'astronomie nous avait présenté il y a quelque temps une image de l'amas ouvert M 35. Il a également participé à l'acquisition collective d'une image de la galaxie NGC 4565.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.  

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi