Sciences

Astrophotographie : de la Californie aux Pléiades

ActualitéClassé sous :Astronomie , nébuleuse Californie , amas ouvert des Pléiades

Nous partons aujourd'hui à la découverte d'un morceau de ciel particulièrement photogénique qui englobe deux très beaux objets célestes, la nébuleuse Californie et l'amas ouvert des Pléiades.

De la nébuleuse Californie (NGC 1499) à l'amas ouvert des Pléiades (M 45). © A. Croisier

Il y a quelques jours, nous vous proposions une fresque géante pour deux célèbres amas d'étoiles, les Hyades et les Pléiades. Un assemblage de douze clichés avait permis à l'astrophotographe américain d'origine espagnole Rogelio Bernal Andreo de réunir sur la même image deux amas stellaires séparés d'environ 20 degrés selon un axe est-ouest, soit quarante fois le diamètre apparent de la Pleine Lune. Cette région céleste est si variée qu'il est possible de révéler d'autres objets du ciel profond à condition d'accumuler des images qui se chevauchent cette fois-ci selon un axe nord-sud.

C'est l'idée qu'a eue Alexandre Croisier. Combinant seize images de 4 minutes chacune, prises à 800 ISO avec un simple objectif de 50 millimètres de focale, il nous dévoile ce que nous verrions à l'œil nu si nos yeux étaient des capteurs de très haute sensibilité : un fourmillement d'étoiles ponctué de quelques objets spectaculaires.

Grand champ dans la constellation du Taureau s'étendant de M 45 à l'amas des Hyades. © Rogelio Bernal Andreo

Un monde de couleurs

La visite commence sur le côté gauche de l'image ci-dessous (qui correspond au nord) avec une somptueuse nébuleuse rouge encadrée par quelques étoiles brillantes bleues. Numérotée NGC 1499, la nébuleuse Californie qui se situe à environ 1.500 années-lumière de nous fut découverte photographiquement en 1885 par l'astronome américain Edward Emerson Barnard. Profitons-en pour ouvrir une petite parenthèse et rappeler qu'en astronomie les deux principaux catalogues sont le catalogue Messier, qui date du milieu du XVIIIe siècle et compte 110 objets, et le catalogue NGC (New General Catalogue) qui date de la fin du XIXe siècle et comprend 7.840 entrées.

NGC 1499 est une nébuleuse en émission qui s'étend sur près de 3 degrés de diamètre apparent et mesure dans la réalité une centaine d'années-lumière de long. Elle émet un rayonnement très similaire à celui d'IC 434, un rideau de gaz illuminé devant lequel se détache la nébuleuse de la Tête de cheval. NGC 1499 se situe dans la constellation de Persée dont les étoiles les plus brillantes ressemblent à des saphirs. L'une d'entre elles, la très énergétique Xi Perséi qui se situe juste à droite du centre de la nébuleuse, est responsable de l'illumination de NGC 1499.

En poursuivant la visite vers le sud (la droite de l'image) nous ne pouvons manquer de remarquer la boîte à bijoux que constitue M 45, l'amas des Pléiades niché dans la constellation du Taureau. Distant de nous d'environ 400 années-lumière, ce rassemblement stellaire inspirait déjà le poète Homère en 750 avant notre ère. Si sept étoiles sont bien visibles sans instrument (les sept filles d'Atlas et de Pléioné dans la mythologie grecque), l'amas en compte sans doute près de 3.000. Terminons cette description en notant la présence de bandes de poussière sombre qui obscurcissent le rayonnement des étoiles dans différentes portions de l'image.

À propos d'Alexandre Croisier

Alexandre Croisier est un jeune astrophotographe de 23 ans qui fréquente notre forum d'astronomie sous le pseudo de Cyandro. Il nous a déjà proposé un fin croissant lunaire et une rotation d'étoiles sur une écluse. Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.     

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi