Sciences

Webdoc : Curiosity et son extraordinaire mission sur Mars

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , histoire de Mars

Demain 6 août, le rover Curiosity aura bouclé sa première année — terrestre — sur la Planète rouge. Pour cet anniversaire, Futura-Sciences vous propose de revivre en images et avec moult explications le voyage, l'atterrissage très original et les instruments dont est équipé le robot, mais aussi les enjeux scientifiques importants de cette mission ambitieuse. Suivront deux entretiens avec deux fins connaisseurs de la mission...

Après une année terrestre, donc environ une demi-année martienne, le rover Curiosity en est à l'heure du premier bilan. « Globalement positif », pourrait-on dire. La question à laquelle la mission MSL (Mars Science Laboratory) doit apporter des éléments de réponse est celle de l'habitabilité passée de la planète Mars. De l'eau a coulé il y a plusieurs milliards d'années, on en est certain, puis elle a disparu quand le climat a basculé vers une aridité froide. 

Du système solaire au travail de Curiosity, cette animation réalisée par l’agence Idé synthétise les enjeux scientifiques et les prouesses techniques de la mission MSL. Elle est interactive : usez de la souris pour la mettre en mouvement. © Idé

Des années de travail pour les scientifiques

Cette modeste planète — deux fois plus petite que la Terre en diamètre et près de sept fois moins volumineuse — a connu un passé mouvementé, comme en témoigne son relief tourmenté. Elle s'est refroidie vite et son atmosphère initiale a quasiment disparu. Les scientifiques aimeraient mieux connaître cette histoire et comprendre comment une planète peut passer d'un environnement vivable à une rigidité cadavérique. Ce destin nous permettra sans doute de mieux cerner la notion d'habitabilité, qui se trouve questionnée à chaque découverte d'exoplanètes gravitant autour d'étoiles lointaines.

Pour cette mission ambitieuse, il fallait un robot bien mieux équipé que les vétérans Spirit et Opportunity (arrivés en 2004). Avec ses dix instruments, dont deux minilaboratoires complets (Sam et CheMin), Curiosity est le plus sophistiqué des engins posés sur une autre planète. Il a fallu une coopération internationale autour des ingénieurs du JPL (Jet Propulsion Laboratory) et mettre au point une méthode d'atterrissage inédite pour poser les 899 kg du rover. Jamais testée en conditions réelles, la grue volante pilotée par Curiosity, qui observait la zone d'atterrissage avec une caméra et un radar, a parfaitement rempli son office.

Les instruments de Curiosity ont tous montré leur bon fonctionnement, et ont largement commencé à délivrer les résultats de leurs analyses. Ils sont actuellement décryptés par des scientifiques répartis dans le monde entier, et alimenteront des publications durant les mois et les années à venir...

Ce webdoc détaille la mission de Curiosity et en livre les éléments clés, scientifiques et techniques. On voit ici, en bas, le tracé de la route suivie par Curiosity et, en haut, des images prises sur le parcours, comme cette vue en couleurs des collines au pied du mont Sharp. La balance des blancs a été corrigée pour restituer les teintes que ce paysage aurait sous un ciel terrestre. L'intérêt ? Il est pour les géologues, qui repèrent mieux les types de roches auxquels ils ont affaire. © Idé