La mission ExoMars 2016 est bien partie ce matin. Nous aurons ce soir, à 22 h 29 en heure de France métropolitaine, les premières nouvelles de la sonde spatiale après son injection sur sa trajectoire vers la Planète rouge qu'elle atteindra au terme d'un voyage de sept mois. Retrouvez les principales étapes et les clés pour comprendre cette ambitieuse mission martienne de l'Agence spatiale européenne (Esa). En attendant, découvrez les premières images du lancement en vidéo.
Cela vous intéressera aussi

Au temps où la NasaNasa participait au programme ExoMarsExoMars, la mission de 2016 devait partir le 7 janvier, grâce à un lanceurlanceur américain et atteindre Mars le 19 octobre. Finalement, la sonde sera confiée à un lanceur russe, plus puissant et le tir, initialement prévu à la même date, a été retardé de deux mois. Pourtant, la sonde TGOsonde TGO arrivera à l'heure, le 19 octobre. Jorge Vago, le responsable scientifique de la mission, nous explique pourquoi.

 

À quelques heures du départ de la mission ExoMars 2016, la sonde a fait le plein en carburant et ses batteries ont été chargées. Elle est aujourd'hui correctement installée dans la coiffe de son lanceur, un ProtonProton russe.

 

À une semaine du lancement de la mission ExoMars 2016, tous les voyants sont au vert. Construits par Thales Alenia Space, l'orbiteur TGO et la capsule Schiaparelli ont connu un développement chaotique qui a failli contraindre l'Esa (Agence spatiale européenneAgence spatiale européenne) à abandonner la mission ! Aujourd'hui, c'est de l'histoire ancienne et les regardsregards se tournent vers BaïkonourBaïkonour, au Kazakhstan, d'où partira cette mission à destination de Mars la rouge. Franck Montmessin, directeur de recherche CNRS au laboratoire AtmosphèresAtmosphères, milieux, observations spatiales (Latmos), nous explique les enjeux scientifiques.

 

La mission d'ExoMars 2016 n'est pas seulement scientifique : ce sera le premier atterrissage de l'Agence spatiale européenne sur la planète Mars. Découvrez les étapes de cette arrivée, depuis les 21.000 km/h du contact avec l'atmosphère jusqu'aux 4 km/h au moment de l'extinctionextinction des rétrofusées et l'ultime chute libre.

 

Le méthane sera une star de la mission ExoMars 2016. La présence de ce gazgaz et, surtout, ses étranges bouffées disparaissant rapidement, indiquent qu'une source active en rejette actuellement dans l'atmosphère martienne. Une origine biologique est très peu probable mais la cause vient peut-être d'un évènement extraordinaire, comme un récent impact de météoritemétéorite.