Sciences

Vidéo exclusive : Youri Gagarine, le premier homme dans l'espace

ActualitéClassé sous :Astronautique , Youri Gagarine , Yuri Gagarine

Lorsqu'il s'envola pour un tour de la Terre qui allait faire basculer la planète dans un nouvel âge, Youri Gagarine n'avait que 27 ans. Depuis ce 12 avril 1961, il est resté le plus jeune visiteur de l'espace. Sa mort accidentelle, survenue il y a tout juste 40 ans ce 27 mars 1968, est aussi prématurée que mystérieuse... Retour sur cet exploit avec une vidéo d'époque exclusive de l'INA, et notre analyse.

Haut du monument Youri Gagarine à Moscou. Crédit RKA.

Comme tous les personnages de légende, la disparition de Youri Gagarine, le premier homme dans l'espace, a suscité de nombreuses rumeurs allant du suicide au meurtre par complot organisé par le Kremlin... Rumeurs que rien ne vient sérieusement étayer mais qu'une étrange absence de communication des résultats de l'enquête officielle contribue à alimenter.

Les derniers mots du cosmonaute « J'ai terminé ma mission, je reviens », prononcés alors qu'il pilotait un Mig-15 UTI (version biplace du Mig-15) en compagnie de Vladimir Sereguine, son copilote, restent tout aussi mystérieuses car nul ne connaît l'objectif précis de cette mission, même si un simple vol d'entraînement paraît l'hypothèse la plus vraisemblable.

Ce n'est qu'en 1989 que des experts ayant participé à l'enquête officielle se sont exprimés pour la première fois pour le monde occidental, affirmant que l'avion s'était mis en vrille sans pouvoir être récupéré par son pilote. Mais sur les raisons de cette vrille, rien n'a été révélé, tous les documents afférents à cette affaire ayant été classés Top Secret par l'ex-URSS et jamais rendus publics depuis l'effondrement du bloc soviétique. Les fragments de l'appareil dorment toujours dans des containers entreposés à l'Institut de recherche numéro 13 de la Défense nationale.

Le Mig-15 UTI. Crédit RKA

Gloire toujours intacte

Parmi les raisons les plus vraisemblables (ou les moins invraisemblables...), on peut citer la collision avec un ballon-sonde (dont la présence a été confirmée dans le périmètre de vol), ou encore l'erreur d'un technicien de la maintenance de l'appareil qui aurait entraîné une dépressurisation de la cabine et l'évanouissement de l'équipage. Parmi les autres hypothèses, celle de la vengeance d'extraterrestres suffit à donner une estimation de leur variété...

Rapatriés, les corps de Gagarine et Seriogine ont été inhumés dans le mur du Kremlin. A Moscou, un monument de 40 mètres de haut - en titane massif - a été érigé, représente le cosmonaute debout, tandis qu'une copie de Mig-15 était installée dans les environs du village de Riazantsy et de la ville de Kroutets, à l'endroit précis du drame. C'est là que se sont rendus le 27 mars dernier sa veuve, Valentina Gagarine, ainsi que trois cosmonautes qui furent aussi ses coéquipiers, Valentina Terechkova (première femme dans l'espace), Valeri Bykovski (3 vols, de 1963 à 1978) et Alexeï Léonov (premier marcheur de l'espace), pour une cérémonie souvenir.

« Il n'y a aucune nécessité de mener une enquête supplémentaire. Il n'est pas question d'ouvrir les conteneurs » déclarait le même jour le colonel Alexandre Kourouskine, du Ministère de la défense, à nouveau pressé de questions par les journalistes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi