La Reine du Système solaire

Sciences

Saturne au néon !

ActualitéClassé sous :Astronautique , saturne , Cassini

-

Alors qu'elle survolait les anneaux de Saturne, la sonde Cassini nous a transmis cette étonnante image montrant la planète parée de nuances allant du bleu électrique au vert en passant par le saphir.

Cette mosaïque en fausses couleurs a été réalisée sur base de 25 images prises dans des longueurs d'ondes de 2,3, 3,0 et 5,1 microns traduits en bleu, vert et rouge, combinées avec des données infrarouges provenant de l'imageur spectroscopique et saisies simultanément dans 352 longueurs d'ondes différentes durant 13 heures d'exposition, additionnant vues diurnes et nocturnes.

Saturne est ici représentée le 24 février 2007, alors que Cassini s'en trouvait à 1,58 millions de kilomètres et à 34,6 degrés au-dessus du plan des anneaux, qui sont éclairés par le dessous et apparaissent ainsi en transparence. La partie supérieure de la planète (rouge sombre) est représentée dans la nuit, éclairée uniquement par son propre rayonnement infrarouge de 5,1 microns de longueur d'onde, donnant l'impression que les nuages parcourant l'atmosphère sont illuminés.

Tout un assortiment de traînées foncées, de taches, et de bandes équatoriales apparaissent. La luminosité thermique de 5.1 microns est telle qu'elle permet même à ces nuages profonds d'être aperçus sur certaines parties de la zone éclairée (du côté gauche). Ceux-ci sont vraisemblablement composés d'hydrosulfide d'ammonium et ne peuvent pas apparaître en lumière visible, dissimulés par l'albédo élevé des nuages d'ammoniaque au niveau supérieur.

Une importante différence de luminosité apparaît entre les hémisphères nordiques et méridionaux. L'hémisphère nord est environ deux fois plus lumineux que l'hémisphère sud. Cet effet est provoqué par une plus grande abondance de fines particules à haute altitude dans la partie nord.

À 2.3 microns (représenté en bleu), les particules glaciales des anneaux réfléchissent fortement la lumière solaire, alors que le gaz méthane de l'atmosphère de Saturne l'absorbe fortement et rend la planète très foncée. À 3.0 microns (représenté en vert), la situation est inversée : ce rayonnement est fortement absorbé dans les anneaux, alors que l'hémisphère de la planète est lumineuse. Ainsi les boucles semblent bleues dans cette représentation, alors que le côté éclairé de Saturne est jaune-verdâtre. Dans les anneaux, les zones les plus opaques semblent foncées, étant vues par transparence, alors que les régions plus translucides sont plus lumineuses. En particulier, l'anneau B, normalement très visible en lumière réfléchie, apparaît ici comme une large bande foncée séparant les anneaux A (externe) et C (interne).

À 5.1 microns (représenté en rouge), la réflexion solaire est faible et la lumière de la planète est dominée par le rayonnement thermique qui jaillit vers le haut de l'atmosphère. Cette émission thermique domine le côté sombre de Saturne y compris le pôle nord (où l'hexagone est encore visible) et l'ombre projetée par les anneaux A et B.

Cette image a été produite par l'équipe en charge de l'imageur spectrométrique infrarouge de Cassini, basée à l'université d'état de l'Arizona.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi