L'ESA (Agence Spatiale Européenne) et le Japon planifient un projet commun d'exploration de Mercure, qui devrait voir en 2014 le premier atterrisseur se poser sur le sol brûlant de la planète la plus proche du Soleil.
Cela vous intéressera aussi

La mission prévoit un ensemble de trois sondes, deux orbiteurs chargés de dresser une topographie complète de Mercure et essayer de comprendre ses origines, tandis que la troisième tenterait le premier atterrissage en douceur. "En cas de succès, nous recueillerons beaucoup de nouvelles connaissances scientifiques", a déclaré Masahiko Sawabe, Ministre de l'Education et de la Science du Japon.

Le Japon construirait un des orbiteurs, tandis que l'atterrisseur et le deuxième orbiteur seraient élaborés par l'ESAESA. Le lancement est prévu en 2010 au moyen de fusées Soyouz, le trajet à travers le Système solaireSystème solaire devant durer quatre années. L'atterrisage devra se produire sur la partie de l'astreastre plongée dans la nuit, afin d'éviter à la sonde les températures excessives qui y règnent en plein soleilsoleil, et qui peuvent dépasser les 400°C.

Le coût du projet est estimé à 105 millions d'euros pour le Japon, et 470 millions d'euros pour l'Europe.