Sciences

Plein succès pour Endeavour et la difficile mission STS-126

ActualitéClassé sous :Astronautique , Heide Stefanyshyn-Piper , Shane Kimbrough

Carton plein pour les astronautes de la navette spatiale Endeavour qui se préparent à clôturer la mission STS-126,  une des plus complexes entreprises à bord de la station spatiale internationale.

Steve Bowen en plein travail de pose d'antenne sur le module Kibo. Crédit Nasa

Dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 novembre 2008, les astronautes Steve Bowen et Shane Kimbrough ont accompli la quatrième et dernière marche spatiale de la mission STS-126. Ils ont ainsi achevé le remplacement des roulements à billes du SARJ (Solar Alpha Rotary Joint), dont 11 sur les 12 sont à présent nouveaux. L'entièreté du dispositif a été soigneusement lubrifiée. Les premiers essais ont confirmé les espoirs les techniciens en démontrant que les panneaux solaires ont retrouvé toute leur mobilité et que la consommation d'énergie pour les mouvoir a été réduite.

Les deux marcheurs de l'espace ont aussi installé une caméra supplémentaire sur une des poutres de la station et fixé une antenne GPS sur la coque du module japonais Kibo.

Steve Bowen sur la paroi externe du module japonais Kibo. Cliquer pour agrandir. Crédit Nasa

Cette nouvelle sortie orbitale s'est terminée avec 23 minutes d'avance sur le programme et confirme ainsi la maîtrise acquise par la Nasa dans ce genre d'exercice. 118 marches dans l'espace ont été accomplies jusqu'à présent lors de l'assemblage de la Station spatiale internationale, cumulant 745,29 heures.

L'eau enfin recyclée correctement

Mission accomplie aussi pour la complexe mise en route du système de reconditionnement d'eau (Water Recovery System, WRS) qui avait montré quelques signes de défaillance lors de son installation. Le dispositif de 250 millions de dollars dont la présence à bord est indispensable dans le cadre de l'augmentation de l'équipage de la station fonctionne à présent de façon continue. Dans le cas contraire, la Nasa aurait été contrainte de ramener le recycleur au sol dans la soute de la navette pour examen et réparation.

Plusieurs échantillons d'eau potable produite par l'appareil ont été recueillis et seront analysés à terre afin d'en valider l'usage. En usage régulier, le WRS produira jusqu'à 6,8 t d'eau potable par an.

Fin de mission pour Steve Bowen et Shane Kimbrough. Cliquer pour agrandir. Crédit Nasa

Le retard provoqué par cet incident a contraint la Nasa de prolonger de 24 heures la mission STS 126 afin de permettre, avec une bonne marge de sécurité, l'accomplissement des travaux d'aménagement en cours à bord de la station. Le désarrimage de la navette est maintenant prévu pour le vendredi 28 novembre dans la matinée et atterrissage en Floride dimanche 29 novembre à 18 h1 8 TU.

Nouveau ravitaillement en approche

Un vaisseau de ravitaillement automatique Progress M-01M a pris le départ mercredi 26 novembre depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan et devra s'arrimer à la station spatiale dimanche vers 12 h 23 TU.

Celui-ci est une version modernisée des vaisseaux Progress utilisés pour ravitailler les stations spatiales depuis Mir. Mieux informatisé, équipé de systèmes redondants plus nombreux, il offrira une meilleure sécurité et une meilleure fiabilité.

Progress M-01M transporte plus de 2,5 t de ravitaillement, essentiellement du combustible, de l'oxygène, de la nourriture, des équipements scientifiques ainsi que du courrier et des cadeaux pour l'équipage de la station.

Cela vous intéressera aussi