Sciences

Panne de Hubble : feu vert pour une mission de maintenance

ActualitéClassé sous :Astronautique , Hubble

L'un des 4 instruments scientifiques du télescope spatial Hubble, le STIS (Space Telescope Imaging Spectrograph) s'est arrêté de fonctionner la semaine dernière. Le STIS avait été installé lors d'une mission de maintenance en 1997 et aucun remplacement n'était prévu. Les ingénieurs de la NASA essayent de comprendre ce qui s'est passé.

Le télescope spatial Hubble

Il semble que ce soit un problème d'alimentation électrique. 30% des observations scientifiques du télescope spatial sont effectuées par cet instrument. STIS est le seul instrument qui peut analyser les spectres d'émission ainsi que le décalage vers le rouge des galaxies et la vitesse des gaz tournant autour des trous noirs. Enfin, STIS était capable d'analyser les ultraviolets.

Cette capacité était unique car ces rayonnements sont bloqués par l'atmosphère terrestre et ne peuvent être observés depuis le sol. La NASA a listé les découvertes majeures effectuées grâce à STIS : confirmation de l'âge de l'univers en observant la naine blanche la plus froide de notre galaxie (donc la plus vieille), réalisation d'un catalogue de trous noirs supermassifs, première mesure de la composition chimique d'une planète extrasolaire, détection de l'influence des satellites de Jupiter sur ses aurores boréales, observation de la dynamique des disques circumstéllaires (la région autour des jeunes étoiles où les planètes se forment), première preuve d'une collision à grande vitesse de gaz au sein d'une supernovae récente, SN1987A.

Au sujet de la future mission robotique de maintenance, les ingénieurs de la NASA ont eu l'autorisation de débuter la planification. Cette mission installera deux nouveaux instruments sur le télescope, un spectrographe et une caméra sophistiquée. Le coût d'un telle mission est évaluée entre 1 et 1,6 Md$. Sean O'Keefe ne pense pas que cette mission soit lancée avant 2007. Mais elle devra arriver avant 2008 sans quoi le télescope sera perdu et retombera sur Terre. Sean O'Keefe, l'administrateur de la NASA, a déclaré devant des ingénieurs du Goddard Space Flight Center, " tout le monde veut sauver Hubble et bien allons y, sauvons le ! ". La NASA prévoit d'utiliser un robot canadien appelé Dextre pour faire le travail.

Cela vous intéressera aussi