Sciences

Une nouvelle caverne découverte sur Mars

ActualitéClassé sous :Astronautique , mars , planète rouge

Une tache très foncée dans les terrains sablonneux de Mars a été identifiée comme un trou profond ou une entrée de caverne, selon les scientifiques travaillant sur les images transmises par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA.

Caverne martienne découverte par HIRiSE (détail). Crédit NASA.

Cette singularité géologique, qui se présente sous une forme circulaire de 100 mètres de diamètre, est située dans une plaine de lave recouverte de poussière au nord est d'Arsia Mons, un des quatre volcans géants de la chaîne montagneuse Tharsis de la Planète rouge.

Vue d'ensemble. Crédit NASA.

Aucune trace d'éjectas n'apparaissant autour de cette formation, les chercheurs ont d'emblée éliminé l'hypothèse d'un cratère d'impact. Aucun détail n'est visible à l'intérieur, qui ne montre qu'une zone uniformément noire, et dont les parois échappent à l'éclairement du Soleil. Celles-ci doivent donc être verticales et extrêmement foncées, ou plus probablement en surplomb. Les spécialistes en traitement d'image travaillant sur les données de la caméra HIRiSE (High Resolution Imaging Science Experiment) de MRO estiment que le trou doit être très profond pour ne pas renvoyer la lumière ambiante du jour martien, partout très lumineux.

D'ores et déjà, les scientifiques ont élaboré un programme d'observation afin que HIRiSE profite des prochains passages de la sonde à proximité de cette étrange formation et en fournisse d'autres images. Alfred McEwen, de l'université de l'Arizona dans Tucson, un des chercheurs impliqués dans le programme, explique qu'en certaines occasions, MRO profitera d'un angle d'éclairement plus propice à la résolution de détails à l'intérieur du trou. "Nous voulons en particulier obtenir des images selon un angle oblique orienté vers l'ouest, afin de tenter de voir les parois", ajoute-t-il.

Des formations de ce type pourraient constituer un abri idéal pour supporter une forme de vie ou servir d'habitat à de futurs astronautes. Les scientifiques y voient aussi un accès plus facile pour l'exploration directe et le forage, et pourraient servir à l'extraction de glace ou de gaz, voire de divers minerais.

En avril dernier, l'instrument THEMIS (Thermal Emission Imaging System) de Mars Odyssey avait détecté sept taches foncées apparemment similaires, qui avaient déjà été pressenties comme des cavernes ou des entrées de grottes, et il semble donc bien que le phénomène soit loin d'être exceptionnel sur la planète.

Cela vous intéressera aussi