Sciences

La navette spatiale Endeavour prête à partir vers l’ISS

ActualitéClassé sous :Astronautique , Endeavour , ISS

La navette Endeavour doit s'envoler dans la nuit de vendredi à samedi pour la Station Spatiale Internationale, y apportant de nouveaux aménagements afin, principalement, de porter le nombre d'occupants de trois à six.

Logo officiel de la mission STS-126

Prévu pour 0 h 55 mn 34 sec TU, avec une fenêtre de tir de 10 minutes, ce lancement sera la 124ème d'une navette spatiale et le 27ème à destination de l'ISS.  Il est à noter que cette mission intervient presque 10 ans jour pour jour après le lancement par une fusée Proton du premier élément de l'ISS, le module Zarya, le 20 novembre 1998.

A bord se trouveront le commandant de vol Chris Ferguson, accompagné du copilote Eric Boe, ainsi que cinq spécialistes de mission : Donald Pettit, Steve Bowen, Heidemarie Stefanyshyn-Piper, Shane Kimbrough et Sandra Magnus.

Dans la soute a pris place le module italien Leonardo, chargé de 14,5 tonnes de matériel divers et d'équipements. Celui-ci sera amarré au Node-2 de la station, après quoi les astronautes pourront procéder librement à son déchargement puisque ce module est pressurisé.

Une capacité d'hébergement accrue

Parmi les aménagements apportés par Endeavour se trouvent deux cabines dortoirs supplémentaires, une deuxième toilette (qui sera accueillie avec le soulagement que l'on devine, tant les difficultés à faire fonctionner correctement des WC en apesanteur semblent nombreuses), deux nouveaux fours, un réfrigérateur et un congélateur pour les aliments ainsi qu'un autre four destiné aux expériences scientifiques.

Un nouveau système de recyclage d'urine en eau potable sera aussi installé à bord, préfigurant les dispositif qui devraient faire partie du quotidien des futurs explorateurs spatiaux, devenus totalement indépendants de la Terre.

Grâce à ces nouveaux aménagements intérieurs, le nombre maximal d'occupants permanents de la station sera porté de trois à six astronautes, permettant ainsi l'exploitation à temps plein des modules Colombus (Europe) et Kibo (Japon) récemment ajoutés.

Quatre séances de bricolage

Quatre sorties extravéhiculaires figurent aussi au programme de la mission. Il s'agira, notamment, de procéder au nettoyage du FHRC (Flex Hose Rotary Coupler), un jeu de roulements permettant l'orientation d'une des trois paires de panneaux solaires, défectueux depuis plusieurs mois, afin de le lubrifier et déterminer la cause du problème puis d'effectuer une réparation définitive au cours d'une mission ultérieure.

Un nouveau joint rotatif Solar Alpha (SARJ) sera aussi installé côté tribord afin de recevoir ultérieurement le quatrième et dernier jeu de panneaux solaires. Au cours de la quatrième sortie, les astronautes fixeront deux nouvelles antennes GPS sur le laboratoire japonais Kibo, ainsi qu'une nouvelle caméra sur une des poutres de la station.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi