Le lancement de la navette Columbia vers le télescope spatial Hubble vient d'être reporté de 24 heures en raison de conditions météorologiques défavorables.
Cela vous intéressera aussi

La température au sol de Cap CanaveralCap Canaveral étant descendue ce mercredi 27 février sous la barre fatidique des 2,2°C (36°F), seuil de sécurité pour un lancement de navette spatiale, les responsables de la mission ont préféré ajourner le départ prévu dans quelques heures, soit le 28 février à 6h48 locales. Suivant les services météométéo de la base, les conditions seront favorables à 70% le vendredi 1er mars.

La NasaNasa ne souhaite en effet prendre aucun risque inconsidéré lors d'un lancement d'équipage dans l'espace, surtout depuis la catastrophe survenue le 28 janvier 1986 à la navette ChallengerChallenger, qui avait plongé l'Amérique tout entière dans la consternation.

Ce jour-là, un froid intense (-10°C) avait provoqué le durcissement des joints en caoutchouccaoutchouc séparant les segments des boostersboosters du lanceurlanceur, entraînant leur rupture et la fuite de gazgaz enflammés en direction du gros réservoir d'hydrogènehydrogène liquide, qui avait fait explosion après 72 secondes de vol en tuant les sept membres d'équipage de la navette.

Image du site Futura Sciences

Aujourd'hui, ce système de joints a été revu et modifié, et un dispositif de chauffage intégré devrait les empêcher de durcir dans des conditions de froid intense. Néanmoins, une défaillance est toujours possible et les techniciens évitent autant que possible tout risque inutile en remettant la mission quand cela est possible.

Le départ de ColumbiaColumbia est maintenant programmé pour le vendredi 1er mars à 11h22 TU (12h22 de Paris).