Sciences

La navette Endeavour de retour sur Terre

ActualitéClassé sous :Astronautique

-

La navette spatiale s'est posée ce mercredi 19 juin 2002 sur la piste de la base militaire d'Edwards, en Californie, après un vol et une mission parfaitement accomplis.

L'atterrissage d'Endeavour à Edwards. Captures d'images NASA-TV.

Après plusieurs ajournements en raison de violents orages en Floride, les techniciens de la Nasa ont finalement renoncé à faire revenir Endeavour sur la piste de Cap Canaveral et ont préféré opter pour Edwards, où le temps était au beau fixe et n'inspirait aucune inquiétude. C'est donc à 10h58 locales, 19h58 de Paris, que le vaisseau spatial a touché le sol de la piste 22, clôturant un vol qui aura finalement duré 14 jours.

Le point fort de cette mission fut l'installation de la Base mobile, plate-forme unique de fabrication canadienne, sur la Station spatiale internationale. Les astronautes américain Franklin Chang-Diaz et français Philippe Perrinont également remplacé l'une des sept articulations du Canadarm2, réussissant la première réparation du bras manipulateur en orbite à 400km au-dessus de la Terre. Cette greffe a démontré que le Canadarm2 est un système robotique unique, le plus puissant et le plus souple à avoir été mis en service. Il est le "grand frère" de Canadarm1, le bras mobile qui équipe chacun des quatre exemplaires de navettes spatiales américaines.

Mission donc parfaitement réussie pour l'équipage de la navette, composé des astronautes américains Kenneth Cockrell, Paul Lockhart, Chang-Diaz et du Français Perrin, qui laisse aussi à bord de l'ISS un nouvel équipage de longue durée (Expedition 5) et ramène sur Terre l'équipage Expedition 4 formé des astronautes américains Carl Walz et Daniel Bursch ainsi que du Russe Youri Onoufrienko dans l'espace depuis plus de six mois.

Incidemment, les deux Américains battent le record de durée dans l'espace pour un non-Russe, avec 231 jours pour Waltz et 227 jours pour Bursch, en cinq missions. Leur collègue russe Onoufrienko totalise pour sa part 389 jours en orbite, en trois missions. Mais ils sont encore loin du record détenu par le Russe Sergueï Avdéïev, qui cumule 747 jours en trois vols.

Endeavour a aussi apporté plus de quatre tonnes de matériel scientifique et de ravitaillement à bord de la Station, et ramène 2,6 tonnes de déchets stockés dans le module cargo Leonardo.

Par Rama, Futura-Sciences Belgique

Cela vous intéressera aussi