Sciences

Mission bonus pour la sonde Deep Space 1

ActualitéClassé sous :Astronautique

-

La NASA prépare, pour le 22 septembre, une dernière aventure pour la sonde américaine Deep Space 1 : frôler la comète Borrelly. «C'est une mission à haut risque et la sonde peut simplement ne pas fonctionner », prévient Marc Rayman, directeur du programme Deep Space 1. « Nous poussons la sonde beaucoup plus loin que prévu. »

Mission bonus pour la sonde Deep Space 1

Deep Space 1 est une sonde bien fatiguée. Depuis son décollage en 1998, elle subit un environnement hostile balayé par des vents solaires très agressifs. Dans cette ultime mission à 230 millions de kilomètres de la Terre - 600 fois la distance Terre-Lune -, la NASA tente le tout pour le tout. La sonde devrait pénétrer dans la queue de la comète Borrelly et passer à 2.000 kilomètres de son noyau, tout en accélérant jusqu'à la vitesse de 16,5 kilomètres par seconde.

Son but : regarder et sentir. Elle tentera, entre autres, d'analyser le contenu de la queue et de prendre des clichés du noyau. Mais la sonde va vraisemblablement percuter des débris eux-mêmes propulsés à grande vitesse. C'est une épreuve de force pour l'ensemble des matériaux qui constituent la sonde ainsi que pour le système de propulsion ionique. Toute l'équipe de Marc Rayman attendra avec impatience les résultats de cette expérience, chaque aller-retour d'informations avec la sonde nécessitant plus de 25 minutes.

Cela vous intéressera aussi