Sciences

Lockheed et ATK s'associent pour améliorer le lanceur Athena

ActualitéClassé sous :Astronautique , accès à l'espace , lanceur Athena

Lockheed Martin et ATK vont développer ensemble une version évoluée des petits lanceurs Athena I & II. Le but est de fournir un service de lancement pour des satellites de tailles petites, voire moyennes, sur un large éventail d'orbites. Ce lanceur, à poudre, pourrait être opérationnel dès 2012 et capable de lancer jusqu'à 1.700 kg en orbite basse et de petites charges utiles autour de la Lune.

Trois lancements d'une Athena depuis Cap Canaveral. De gauche à droitre Athena 1 (janvier 1999), Athena 2 (avril 1999) et Athena 2 (septembre 1999). Crédit Nasa

Cette Athena III est un assemblage d'éléments déjà existants ou en cours de développement avec une électronique modernisée. Il s'agit d'un lanceur à trois étages solides fournis par Alliant Techsystems (ATK) avec une coiffe de 2,3 m de diamètre. Les deux premiers étages sont identiques (Castor 120) et l'étage supérieur est un Castor 30 actuellement développé pour le bi-étage Taurus 2 (40 m de haut, coiffe de 3,9 m de diamètre) qui est en développement chez Orbital Sciences pour lancer la capsule Cygnus dans le cadre du partenariat public-privé Cots.

Athena III est conçue pour répondre à des besoins identifiés pour la Nasa, le Département de la Défense et d'autres marchés ouverts à la concurrence, comme ceux de pays émergents ou en accélération. Pour John Karas, vice-président, responsable des vols habités chez Lockheed Martin Space Systems, « en s'appuyant sur des technologiques existantes, ce lanceur a la capacité de répondre à des besoins pour un coût compétitif ».

Ce lanceur aura la particularité d'être lancé à partir d'emplacements multiples, notamment depuis Cap Canaveral, l'île de Kodiak en Alaska ou encore de Wallops, une base de lancement dans l'Etat de Virginie sur la côte Est des Etats-Unis. Elle sera en concurrence sur un marché commercial occupé aujourd'hui par les lanceurs d'Orbital Sciences Pegasus et Taurus 1, du missile reconverti en lanceur Minotaure et du petit lanceur Falcon 1 de SpaceX.

Les lanceurs Athena I & II sont devenus opérationnels en 1995 et ont été utilisés à sept reprises et ne sont plus en service aujourd'hui. Athena II a notamment lancé Lunar Prospector en 1998. Athena 1 était un lanceur à trois étages, haut de 19 m pour 2,4 m de diamètre et d'une masse de 66 tonnes au décollage pour une poussée de 142 tonnes. Quant à Athena II, il s'agissait d'une version modernisée de l'Athena I constituée de deux étages Castor 120 et d'un étage supérieur Orbus 21D. Avec une masse au lancement de 119 tonnes, elle avait une capacité de lancement de 2.000 kg en orbite très basse (185 km), contre 800 kg pour l'Athena I.

Cela vous intéressera aussi