Sciences

Lancement cette nuit d'une Ariane 5 ECA (V-172) : JCSAT 10 et Syracuse 3B

ActualitéClassé sous :Astronautique , JCSAT 10 , Syracuse 3B

-

Pour son troisième lancement de l'année, Arianespace utilisera une nouvelle fois la version la plus lourde de la famille Ariane 5 pour placer sur une orbite de transfert géostationnaire, non standard, les satellites de télécommunications japonais JCSAT 10 et Syracuse 3B.

Le lanceur utilisé est une Ariane 5 ECA. V-172 est le 28ème lancement Ariane 5 et la 24ème mission commerciale du lanceur. Le lanceur 531, 24ème lanceur de production, est le troisième du lot PA de 30 lanceurs pour lequel EADS SPACE est désormais Maître d'oeuvre de la production.

Ce lanceur est donc le troisième complet livré à Arianespace, intégré et contrôlé sous la responsabilité d'EADS SPACE au Bâtiment d'Intégration Lanceur (BIL).

Fenêtre de lancement : PARIS : De 00h15 à 01h52 le 12 août 2006.

JCSAT 10

Le satellite JCSAT 10 a été conçu, assemblé et intégré, sur la base d'une plateforme A2100AX par la société américaine Lockeed Martin Commercial Space Systems pour le compte de l'opérateur privé japonais JSAT Corporation.

D'une masse au décollage de 4050 kg, ce satellite multi-mission est équipé de 16 répéteurs en bande-C et de 30 répéteurs en bande-Ku. Depuis sa position orbitale à 128° Est, sa couverture s'étendra sur le Japon et la zone Asie-Pacifique. Sa durée de vie opérationnelle attendue est de 15 à 18 ans. Il remplacera à terme JCSAT 3 lancé en 1995 et viendra compléter la flotte de 9 satellites de JSAT Corp.

Syracuse 3B

Syracuse 3B est un satellite militaire mis au point par Alcatel Alenia Spac pour le compte du Ministère de la Défense française. Il doit rejoindre en orbite Syracuse 3A, mis en orbite le 13 octobre 2005 sur A5GS, vol 168 et compléter la constellation de satellites mixtes civil/militaire Telecom 2.

Ce satellite de communications a été construit sur la base d'une plateforme Spacebus 4000 B3 durcie de manière à résister à un flash nucléaire conformément aux spécifications de l'OTAN. D'une masse au décollage de plus de 3,7 tonnes, Syracuse 3B doit fonctionner au moins 12 ans.

Cela vous intéressera aussi