La structure primaire du satellite Maven. C'est autour de cette structure que viendront s'intégrer les charges utiles scientifiques et techniques. On aperçoit, au centre de l'image, la structure porteuse principale qui entoure le réservoir du satellite. Enfin, un œil exercé remarquera la structure en nid d'abeilles des panneaux composites qui forment le squelette de Maven. © Lockheed Martin

Sciences

Grâce à Maven, découvrez le squelette d'un satellite

ActualitéClassé sous :Astronautique , Maven , Nasa

Construite par Lockheed Martin, la sonde Maven sera lancée en novembre 2013 à destination de Mars. Elle est en cours d'assemblage, laissant voir sa structure primaire, permettant de découvrir ce qu'est le squelette d'un satellite, quel qu'il soit : un assemblage de panneaux composites en nid d'abeilles.

Lockheed Martin a terminé la construction de la structure primaire de Maven, une sonde de la Nasa qui doit étudier l'atmosphère martienne et ses interactions avec le vent solaire. Cette mission, à laquelle participe le Cnes, sera lancée en novembre 2013.

Cette photo prise le 8 septembre montre la structure primaire du satellite, autrement dit le squelette. De forme cubique, 2,3 mètres de chaque côté et haute d'environ 2 mètres, cette structure pèse seulement 125 kilogrammes. Pourtant, avec les instruments et le carburant, la masse du satellite au moment du lancement sera de 2.550 kg, et sera descendue à 717 kg à l'arrivée en orbite autour de Mars. Quant au cylindre central (1,3 mètre de diamètre), il fait office de structure porteuse principale et entoure le réservoir qui contiendra le carburant du satellite (1.640 kg).

Deux ans de construction

« C'est toujours une étape importante lorsque le projet passe des études papier à la construction » a déclaré Guy Beutelschies, responsable du programme Maven pour Lockheed Martin Space Systems. Et d'ajouter « en voyant la structure primaire du satellite prendre forme, on se fait à l'idée que Maven n'est plus seulement un ensemble d'idées que les scientifiques et les ingénieurs ont mis au point : il est en train de devenir un satellite ».

La prochaine étape est prévue à la mi-octobre avec des essais de charge statique, qui simule et teste les charges dynamiques que le satellite subira pendant son lancement. À la suite de quoi, la structure sera déplacée en chambre blanche d'où se poursuivra sa construction avec l'intégration des sous-systèmes.

Cela vous intéressera aussi