Sciences

L'engin spatial de Blue Origin détruit lors d'un vol d'essai

ActualitéClassé sous :Astronautique , Blue Origin , accès à l'espace

-

Trois mois après un vol d'essai encourageant, l'engin spatial de Blue Origin a été perdu lors d'un vol à Mach 1,2. À l'avenir, cet engin pourrait être utilisé par la Nasa pour envoyer ses astronautes à bord de l'ISS et pour des voyages touristiques à la frontière de l'espace.

Coup dur dans le développement du New Shepard de Blue Origin avec la perte d'un des engins d'essais, lors d'un vol à quelque 13.700 mètres. © Blue Origin

Le 24 août, l'engin spatial New Shepard que développe Blue Origin, une des quatre sociétés sélectionnées par la Nasa et mises en concurrence pour la fourniture d'un service de transport spatial à destination de l'ISS (CCDev), a été détruit lors d'un vol d'essai.

Cet échec survient trois mois après un vol d'essai de courte durée, qui s'était bien déroulé. Le 24 août, l'engin a été perdu lors d'un vol à Mach 1,2 à une altitude de 13.700 m. Contacté, le service de presse n'a pas souhaité donner plus d'informations que celles qui ont été mises en ligne sur le site de Blue Origin. On sait seulement qu'un des propulseurs n'a pas correctement fonctionné, déclenchant la commande d'autodestruction de New Shepard.

Les quatre projets retenus par la Nasa dans le cadre de CCDev avec, de haut en bas et de gauche à droite, le Dragon de SpaceX, le CST-100 de Boeing, le New Shepard à décollage et atterrissage verticaux de Blue Origin et l'engin ailé de Sierra Nevada. © Droits réservés

Cet échec aura évidemment un impact sur le calendrier du projet mais qui sera limité en raison de l'existence d'un second engin d'essai. Tel qu'il existe aujourd'hui, l'engin n'est pas conçu pour rallier l'ISS mais seulement pour réaliser des vols suborbitaux. Cette mission est prévue pour une autre capsule, étudiée en parallèle par Blue Origin. Dans un premier temps, cette capsule habitée sera lancée par une fusée Atlas mais l'entreprise projette le développement de son propre lanceur.

Fondée par le milliardaire Jeff Bezos à qui l'on doit le site Web Amazon, Blue Origin reste très discrète sur ses activités spatiales. Elle s'est installée dans le ranch Van Horn de Bezos au Texas (deux fois la taille de Paris) à l'abri des regards.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi