Après le succès du lancement des deux premiers satellites Galileo le 21 octobre 2011 par une fusée russe Soyouz, la Guyane se prépare à l'envoi de deux autres satellites de ce type.
Cela vous intéressera aussi

L'Esa a annoncé que le quatrième satellite GalileoGalileo (IOV) est arrivé en Guyane française (au Centre spatial guyanais) le 17 août où il a rejoint le troisième arrivé début août. Le lancement de ces deux satellites s'effectuera en octobre à bord d'un véhicule Soyouz ST-B. Ils rejoindront les deux premiers satellites Galileo lancés l'année dernière, en orbiteorbite moyenne terrestre, à 23.222 km. Les quatre premiers satellites Galileo IOV ont été construits par un consortium mené par EADSEADS Astrium (Allemagne), avec Astrium en charge de la production des plateformes et Astrium UK responsable des charges utiles.

À terme, ce sont 14 satellites qui constitueront la constellationconstellation Galileo, dont l'objectif est de concurrencer le GPSGPS américain en développant un système européen de localisation par satellites à l'horizon 2014.