Sciences

En bref : un beau portrait de Mercure grâce à Messenger

ActualitéClassé sous :Astronautique , mercure , messenger

Alors que la sonde Messenger s'éloigne de Mercure (pour y revenir en octobre prochain), elle nous a offert une superbe composition d'images.

Crédit : Nasa/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

Durant le survol de Mercure par la sonde Messenger le 14 janvier dernier, l'instrument MDIS (Mercury Dual Imaging System) a saisi huit séries d'images couvrant la partie visible du disque planétaire, permettant autant d'images mosaïques complètes.

L'appareil est monté sur un pivot dont les mouvements, combinés à ceux du vaisseau, permettent de s'orienter dans toutes les directions et de viser les différentes parties de la surface de Mercure.

Cette mosaïque est formée de 5 colonnes de 11 images NAC (Narrow Angle Camera), mais celles orientées vers les zones non éclairées ou vers le ciel noir ne sont pas représentées. La première image, en bas à gauche, a été prise 55 minutes avant le passage de la sonde au plus près de Mercure, puis les vues se sont succédé de bas en haut et de gauche à droite. Chacune représente approximativement 500 kilomètres de large et empiète d'environ 10 % sur sa voisine afin de créer un document sans lacune. La carte définitive est obtenue en corrigeant chaque vue en tenant compte du moment exact de la prise de vues, donc de la distance à la planète, et de la géométrie selon la position du vaisseau.

Cela vous intéressera aussi