Convoi exceptionnel pour transporter en pièces détachées l'ATV-3 Edoardo Amaldi jusqu'au Centre spatial guyanais. © Astrium

Sciences

L'ATV-3 en route pour Kourou

ActualitéClassé sous :Astronautique , atv , ATV-3

Deux mois après la rentrée destructive de l'ATV-2, le troisième cargo spatial de l'Europe quitte les installations brêmoises d'Astrium pour rejoindre le Centre spatial guyanais d'où il sera préparé en vue de son lancement début 2012.

Après la mission réussie de l'ATV-2 Johannes Kepler, amarré à l'ISS du 24 février au 23 juin 2011, le troisième ATV rejoint son site de lancement en pièces détachées. Construit par l'industrie spatiale européenne, sous la maîtrise d'œuvre d'Astrium, cet ATV-3 a été baptisé Edoardo Amaldi du nom d'un physicien italien (1908 - 1989) qui se fera connaître pour ses travaux en physique nucléaire.

Deuxième exemplaire d'une série de quatre, l'ATV est actuellement acheminé dans trois conteneurs spéciaux au Port spatial européen de Kourou, accompagné de quelque 45 conteneurs maritimes chargés des équipements de test. C'est là que seront assemblés le véhicule spatial, le module de fret ICC, les panneaux solaires, ainsi que l'adaptateur de vol SDM (module de distance entre l'ATV et Ariane). L'ATV subira ensuite une nouvelle batterie de tests avant d'être avitaillé, chargé et mis sous coiffe.

Le module pressurisé de l'ATV-3 dans l'usine turinoise de Thales Alenia Space, quelques semaines avant son transfert pour le site industriel d’Astrium de Brême, en Allemagne. © Remy Decourt

Plus d'ATV pour ravitailler la Station ?

Son lancement par une Ariane 5ES est prévu en février 2012. Il amènera jusqu'à la Station spatiale de l'eau, des gaz, du carburant, des vivres, ainsi que divers équipements scientifiques. À l'issue de sa mission d'une durée de plusieurs mois, il sera chargé de tous les déchets de la Station et se désintègrera lors de sa rentrée contrôlée dans l'atmosphère terrestre. En outre, l'ATV participe régulièrement aux opérations de rehaussement d'orbite et de régulation de position de l'ISS ainsi qu'aux manœuvres d'évitement des collisions avec des débris.

L'extension de la durée de vie de la Station au moins jusqu'en 2020 et le retrait des navettes offrent de nouvelles opportunités à Astrium, aussi bien en termes de ravitaillement que d'exploitation de l'ISS. Ce qui pourrait se traduire par la fourniture de plus d'ATV que prévu (quatre exemplaires en plus du modèle de vol). En effet, depuis que la navette spatiale américaine a été retirée du service, l'ATV est le plus gros véhicule de ravitaillement de l'ISS avec une capacité d'emport maximale de 7 tonnes de charge dans le module de charge utile ICC, qui comprend un compartiment pressurisé et une partie non pressurisée utilisée pour le transport des fluides.

Cela vous intéressera aussi