Sciences

Terra, Aqua et Aura optimisent les prévisions météorologiques

ActualitéClassé sous :aéronautique , Terra , Aura

-

Lancé en 1999, Terra, premier satellite d'une série de trois, fournit essentiellement des données sur l'évolution de la végétation et l'extension des déserts.

Aqua, le second satellite qui vient d'être lancé par une fusée Delta II de Boeing, permet notamment l'étude des précipitations, de la formation des particules de glace, de l'humidité de la surface terrestre, de la température au-dessus des océans et des fluctuations d'énergie solaire absorbée par l'atmosphère. Quant à Aura, le troisième satellite, dont le lancement est prévu courant 2004, il s'intéressera à l'étude exclusive de l'atmosphère.

Dirigé par le Goddard Space Flight Center de la Nasa à Greenbelt (Maryland), ce programme d'une durée de six ans et dont le budget s'élève à 952 millions de dollars, a pour objectif de fournir des données plus précises pour la météorologie, et plus généralement pour l'étude du réchauffement de la planète.

Toutes les données collectées par les trois satellites seront transmises par la Nasa aux centres météorologiques du monde entier dans les deux heures suivant leur réception. Les météorologues estiment que cet accroissement considérable de la qualité des données devrait permettre le développement d'une prévision météo à trois jours aussi précise que l'est actuellement la prévision sur 24 heures.

Cela vous intéressera aussi