Sciences

Inauguration de la plate-forme d'essais sur structures dans leur environnement

ActualitéClassé sous :aéronautique

-

Geneviève Berger, directrice générale du CNRS, Claire Dupas, directrice de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d'Ile-de-France, Gilbert Béréziat, président de l'Université Pierre-et-Marie Curie et Pierre Ladevèze, directeur du Laboratoire de mécanique et technologie/LMT-Cachan (CNRS, ENS Cachan et Université Pierre-et-Marie Curie), inaugurent le vendredi 7 juin 2002 à l'ENS de Cachan, la plate-forme d'essais sur structures dans leur environnement. Cette plate-forme doit permettre de confronter la réalité des essais aux modèles virtuels, dans les domaines de l'aéronautique, du spatial ou de l'automobile, par exemple. Elle a été réalisée par le Laboratoire de mécanique et technologie, associé au LESIR/SATIE(1) et au CMLA(2), tous trois unités mixtes de recherche CNRS-ENS Cachan. Elle a reçu le soutien de la Région Ile-de-France et du Ministère de la Recherche et fait l'objet d'un réseau de recherche impliquant des industriels (EADS, SNECMA, ONERA...).

Depuis une quinzaine d'années, des outils véritablement quantitatifs servent à déterminer l'écart « virtuel/réel ». Par rapport à ces objectifs, les essais, notamment de validation, ont peu évolué. Au moyen d'essais sur mini-structures, de mesures associées et de comparaisons à des simulations du modèle théorique, la plate-forme vise au développement de nouvelles méthodes tirant parti au mieux des progrès fantastiques que le calcul scientifique a connu ces vingt dernières années.

La plate-forme d'essais sur structures doit permettre de pratiquer des essais de validation pour améliorer des modèles virtuels, à partir des situations réelles les plus pertinentes. L'objectif est de maîtriser et d'améliorer des modèles de matériaux et de structures utilisés pour une application donnée tant du point de vue de l'intégrité ou de la sécurité que de l'optimisation de la trilogie matériau/structure/procédé. Le projet est par essence pluridisciplinaire mêlant de façon étroite les sciences et technologies de l'information et de la communication (STIC) (capteur, contrôle, traitement et assimilation de données,...) aux sciences pour l'ingénieur (SPI) (calcul scientifique, modélisation et expérimentation en matériau/structure/procédé, environnement agressif).

La plate-forme est conçue comme un outil totalement modulaire permettant de tester sous des sollicitations complexes et indépendantes des structures de formes et de rigidités diverses. Elle est constituée d'un massif isolé destiné à tester des structures telles des voitures ou des petits satellites, dans les domaines statiques et vibratoires. Ouverte, elle intégrera au cas par cas les moyens de simulation de l'environnement (bacs, enceintes...) et les méthodes de mesures les plus variées. La plate-forme est reliée au calculateur parallèle installé au LMT-Cachan.

Notes :

(1) LESIR/SATIE : Laboratoire d'électricité signaux et robotique/Systèmes et application des technologies de l'information et de l'énergie
(2) CMLA : Centre de mathématiques et de leurs applications

Cela vous intéressera aussi