Sciences

Climatologie : cirrus et avions à réaction

ActualitéClassé sous :aéronautique

-

Lorsque l'air est humide au-dessus de 8 000 mètres d'altitude, le ciel est strié par des traînées de condensation constituées de cristaux formés par le passage des avions à réaction. Dispersées par le vent et la gravité, ces stries se transforment en cirrus, un type de nuage qui laisse passer la lumière du soleil mais capte une partie de la chaleur provenant de la Terre, participant ainsi au réchauffement de l'atmosphere. Depuis déjà longtemps, le Langley Research Center de la NASA souhaitait évaluer l'impact de ces traînées de condensation sur la formation des nuages en général, mais jusqu'au 11 septembre 2001, le trafic aérien ne lui avait jamais permis de disposer d'un ciel sans avion.

Aussi, au cours des jours qui ont suivi les attentats de New-York et de Washington, les chercheurs du Langley Research Center ont-ils pu disposer d'un espace aérien privé des 700 à 800 vols commerciaux quotidiens afin de cartographier avec précision le comportement de quelques traînées provenant d'avions militaires. A partir de ces profils, pour la première fois si précis, les chercheurs vont pouvoir affiner les systèmes de traitement des images satellite et perfectionner les modèles théoriques qui rendent compte de l'impact de l'aviation sur le climat.

Sources : Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT, http://www.adit.fr) - Abonnement gratuit sur le site

Cela vous intéressera aussi