Les deux dispensers utilisés pour la mission SSO-A de SpaceX. © Spaceflight Industries

Sciences

SpaceX prépare un Falcon 9 avec 70 satellites à lancer

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , SpaceX , Falcon 9

Comme Arianespace, SpaceX s'intéresse au marché du lancement des petits et très petits satellites. La société d'Elon Musk doit lancer d'ici la fin de l'année 70 satellites, via Spaceflight Industries, pour le compte de 35 clients différents ! Cette mission montre aussi tout l'intérêt des « dispensers » pour cette gamme de satellites.

Pour son premier covoiturage spatial, le Falcon 9 de SpaceX lancera 70 satellites, un record pour lui. Surnommée SSO-A, cette mission devrait décoller de la base spatiale de Vandenberg en Californie à la fin de cette année. Tous les satellites seront placés sur une orbite basse héliosynchrone.

Ce vol a été acheté puis commercialisé par Spaceflight Industries, une société américaine qui s'est spécialisée dans l'organisation de partage de charges utiles secondaires pour des lancements de satellites. Pour le client, le but est de se décharger de toutes les contraintes liées au lancement, de la négociation du contrat à sa signature et de la préparation du satellite à son décollage à bord du lanceur.

Ce ne sera pas la première fois que SpaceX utilise des dispensers. Depuis janvier 2017, la société d'Elon Musk est en charge du lancement des 72 satellites de la constellation IridiumNEXT au rythme de 10 satellites à chaque fois. Cette constellation compte 81 satellites mais 9 sont en réserve au sol. © Iridium

Le dispenser permet un lancement bon marché pour les petits satellites

Ces 70 satellites proviennent de 35 organismes différents et 23 d'entre eux ont été réalisés par des étudiants. Parmi ces 70 satellites, 19 sont des satellites d'imagerie, 23 des démonstrations de technologies et deux sont des œuvres d'art.

Ces satellites seront logés dans deux « dispensers », fournis par Spaceflight Industries. Ce terme, qui pourrait être traduit par distributeur, désigne un équipement sur lequel peuvent être fixés plusieurs dizaines d'engins de petites tailles. Pour mettre en orbite les milliers de petits satellites attendus ces prochaines années, plusieurs sociétés privées se sont lancées dans la course à la petite fusée. Mais les opérateurs historiques, pour ne pas s'exclure de ce marché prometteur, parient sur ces dispensers.

À ce jour, la société a lancé plus de 140 satellites à partir de divers lanceurs, dont le Falcon 9, le PSLV indien, les russes Dnepr et Soyouz et l'américain Antares. Elle a signé des accords de lancement avec le LauncherOne de Virgin Orbite et l'Electron de Rocket Lab. Elle a aussi signé un contrat de lancement avec Arianespace pour utiliser le nouveau Service de Lancement de Petits Satellites (SSMS) de Vega, lors de son vol inaugural prévu en 2019.

  • Premier lancement d'un aussi grand nombre de satellites pour SpaceX.
  • La mission est commercialisée par Spaceflight Industries, spécialisée dans le partage de charges utiles secondaires.
  • Ce genre de lancement multiple nécessite des « dispensers ».
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Space Launch System : il lancera des CubeSats avec la capsule Orion  Prévu en 2018, le premier lancement du Space Launch System (SLS), le nouveau lanceur de la Nasa, emportera vers la Lune la capsule Orion. En plus de sa charge principale, un lot de CubeSats sera du voyage. Voici en vidéo une simulation de cette future mission.