Santé

Allergies d’automne : de quoi faut-il se méfier ?

VidéoClassé sous :Allergies , allergies saisonnières , Automne

Les allergies saisonnières sont très fréquentes au printemps et à l’automne. Mais certaines plantes très allergisantes répandent leur pollen entre août et octobre, contribuant à des rhinites, conjonctivites et asthme.

Les allergies saisonnières sont réputées se produire au printemps, mais certaines plantes très allergisantes sont encore présentes jusqu’à octobre

  • L’ambroisie à feuilles d’armoise est la première responsable d’allergie à l’automne. Cette plante envahissante est très présente dans le Sud-est et le centre.
  • L’armoise est l’herbacée la plus répandue dans l’hémisphère Nord. Elle provoque des rhinites, conjonctivites et de l’asthme chez les personnes sensibles
  • Le plantain lancéolé pousse dans les champs et les pelouses. Il fleurit entre mai et novembre et son pollen est très allergisant.
  • La pariétaire est une plante grimpante qui s’accroche aux vieux murs. Elle est présente sur tout le pourtour méditerranéen et entraîne des rhinoconjonctivites persistantes et de l’asthme sévère.

A part le pollen, les acariens et les moisissures sont réputés pour causer des allergies, d'autant plus que l'on passe plus de temps à l'intérieur en cette saison. Pensez à passer l’aspirateur et aérer votre maison