Pour réussir ses études durant le confinement, il est important de garder un rythme quotidien et d’établir un programme de révisions et de travail. © Nicola, Adobe Stock

Santé

Études et confinement : comment s’adapter avec le travail à distance ?

Question/RéponseClassé sous :Travail , télétravail , confinement

La crise sanitaire inhérente à la Covid-19 a poussé des milliers d'étudiants à rester chez eux ou à aller dans leur famille. Cela leur impose de poursuivre leurs études seul, face à leurs écrans ou livres. Mais passer d'une salle de cours ou d'un amphithéâtre à chez soi est une source de complexités qui doit être compensée par une rigueur de tous les instants pour ne pas succomber à diverses distractions.

Les études à distance existaient bien avant le confinement. La formation à distance est une formation proposée à tous ceux qui n'ont pas la possibilité d'être présents physiquement dans une salle pour suivre une formation. Ces formations existent pour différents types de publics (âge, type d'étude...), et sont proposées aussi bien par des organismes publics que privés. L'organisme d'État le plus connu en France en matière de formation à distance est le Cned : Centre national d'enseignement à distance. Le confinement a provoqué une révolution pour les organismes de formation, en leur imposant d'offrir à tous les écoliers et étudiants des moyens de formation à distance pour maintenir la continuité pédagogique.

Études et confinement : bien choisir son lieu de travail

Faire des études à distance nécessite rigueur, méthode, autonomie et motivation. Ces valeurs doivent désormais s'appliquer à tous les étudiants confinés chez eux. Le maître mot pour bien étudier, c'est le calme. Choisissez alors un lieu silencieux, évitez de vous mettre face à un mur trop déprimant, mais ne vous mettez pas non plus face à la fenêtre, car trop distrayant. Si vous êtes gêné par le bruit, vous pouvez mettre un casque audio (sans musique !) ou des boules Quies si vous en avez. Rangez votre bureau, préparez le matériel nécessaire (livres, PC, feuilles, bloc-notes...). Un bureau bien rangé, pour un cerveau ordonné. Enfin installez-vous confortablement, dos droit, respirez un grand coup et c'est parti !

Les plateformes de cours en ligne et le contact avec les professeurs et les autres étudiants font partie des clés de la réussite des études à distance durant le confinement. © ake1150, Adobe Stock

Études et confinement : bien organiser son travail à distance

Pour conserver la motivation on continue de se lever, de se laver et de s'habiller ! On garde aussi une bonne hygiène de vie avec des horaires fixes, assez de sommeil, du sport si possible (et pourquoi pas le yoga ou du renforcement musculaire) et on mange équilibré (une cure de poisson et de fruits secs ?). Ensuite pour les révisions et travaux, on se fixe des horaires et on s'y tient.

Il est facile de se perdre dans ce que l'on a à faire à distance, seul, alors il est nécessaire de se fixer des objectifs, de les visualiser et de les écrire pour la journée et la semaine. Ces objectifs doivent être réalistes, inutile de penser finir le travail de la semaine en une journée ! Il vaut mieux un « petit » travail régulier qu'une longue session inefficace. Bref on évacue la procrastination de son esprit ! Garder sa motivation reste un défi au bout de plusieurs jours. En cas de baisse de régime, on se lève, on respire, on s'étire et c'est reparti.

Être seul face à son écran ne veut pas dire être seul face à vos objectifs : ne vous isolez pas ! Pour garder sa motivation, maintenez le contact, étudiant, professeur, mentor, et pourquoi ne pas créer un groupe de révision virtuelle pour se challenger ?

Travail à distance : et si vous changiez vos méthodes de travail ?

Cette situation exceptionnelle peut aussi être une opportunité pour changer vos méthodes et améliorer votre capacité d'apprentissage.

  • L'apprentissage peut passer par plusieurs canaux : lecture, écoute, parole, chacun a plus ou moins de capacité selon le canal utilisé. Testez-les tous, voire cumulez-les.         
  • La capacité d'attention maximum est estimée à 25 minutes. À partir de 70 minutes la concentration se réduit et à partir de 90 minutes on devient inefficace. Travaillez de manière intense, faites une pause et recommencez !        
  • Appliquez la méthodologie Kanban : utilisez des Post-it pour chaque action (vos objectifs du jour, de la semaine...) dans trois colonnes : à faire, en cours et fait. Vous gardez ainsi en tête vos réussites, le reste à faire, et vous vous concentrez sur l'en cours.    
  • Une de vos révisions vous fait horreur ? Appliquez la théorie du crapaud : commencez par celle-ci afin de vous en libérer au plus vite.     
  • Du mal à prioriser la quantité de travail ? Appliquez la théorie des cailloux : attaquez-vous aux travaux les plus importants en premier.     
  • Et ensuite améliorer sa concentration : pourquoi ne pas vous lancer dans des exercices de respiration, relaxation, méditation ? Vous n'avez rien de mieux à faire si ?
Cela vous intéressera aussi

Tirons le meilleur du confinement  « Restez chez vous ! » C’est le mot d’ordre lancé par les autorités pour lutter contre la propagation du coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19. Et nous sommes désormais des millions à vivre une situation inédite, celle du confinement. Pour nous en sortir au mieux, peut-être faut-il la vivre comme une expérience humaine de plus. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !