On dépense un peu moins de calories en courant sur un tapis que dehors. © tuiphotoengineer, Adobe Stock
Santé

Brûle-t-on plus de calories en courant dehors ou sur un tapis de course ?

Question/RéponseClassé sous :Sport , course à pied , brûler des calories

[EN VIDÉO] Surpasser ses limites en mesurant l'acide lactique lors d'un effort  Lors d’un effort physique intense, le corps génère de l’acide lactique pour alimenter les muscles de façon temporaire. Au-delà d’un certain seuil, il peut s’accumuler dans le sang et restreindre les performances physiques. Il existe aujourd'hui un appareil permettant de mesurer le taux d’acide lactique, un système surprenant à découvrir en vidéo. 

Le jogging est l'une des activités les plus prisées pour rester en forme ou perdre du poids. Mais courir en intérieur, sur un tapis, est-il aussi efficace que courir dehors par rapport aux calories dépensées et en matière de bénéfice pour la santé ?

Sur route, dans la nature ou sur un tapis, il existe de multiples façons de pratiquer le jogging, et toutes ne se valent pas. Plusieurs paramètres influent sur le nombre de calories brûlées lors de la course : vitesse, résistance de l'air, pente du terrain, température... Lorsque l'on court en extérieur, l'air offre une résistance accrue qui augmente légèrement la dépense énergétique, mais l'écart reste minime. Selon une étude de 1996, la différence se fait sentir à partir d'une vitesse de 13,5 km/h et représente à peine 1 %. Ce qui signifie que, sur 100 calories dépensées, soit une distance d'environ 1,5 km, on dépensera 1 calorie de plus en courant dehors.

Une autre étude de 2017 a calculé qu'il faut augmenter de 15 % la vitesse de course sur un tapis roulant pour obtenir une sollicitation énergétique comparable à celle réalisée sur piste. D'autres facteurs jouent en faveur du jogging dans un parc ou en milieu urbain : le relief, qui est rarement plat quand on court dehors et qui augmente la dépense énergétique, ou la météo (vent de face, pluie, chaleur...). Les variations de rythme induisent également une dépense calorique supérieure par rapport à une vitesse constante.

Plus de calories brûlées : le facteur psychologique

Il existe encore d'autres arguments en faveur de la course en plein air : selon différentes études, les coureurs ont tendance à courir moins vite et moins longtemps sur un tapis car l'effort est davantage perceptible. Lorsque l'on court dehors, l'esprit est occupé à autre chose que de voir les kilomètres et les calories défiler sur un compteur : concentrée sur l'environnement, notre attention est détournée, ce qui diminue la sensation de fatigue. De plus, le fait de varier les allures et les types de terrain (asphalte, gravier, herbe...) diminue le risque de tendinite ou de blessure musculaire par rapport à un tapis où l'effort est répétitif. À l'inverse, faire son jogging en extérieur présente un risque accru d'accident de la route ou d'accident cardiaque.

Dans tous les cas, le jogging est bénéfique pour notre santé. Courir une fois par semaine diminue les risques de décès et permet de perdre du poids dans le cadre d'une régime.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !