Vous avez remarqué que votre enfant ronfle régulièrement la nuit, même lorsqu’il n’est pas enrhumé. Est-ce normal ? Faut-il consulter un médecin ? Durant la journée, il respire par la bouche. De plus, il est souvent fatigué et a du mal à se concentrer à l’école. Et si c’était de l’apnée du sommeil ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le rôle du sommeil Sylvie Royant-Parola, psychiatre et médecin spécialiste du sommeil, nous explique les rôles de chaque phase du sommeil, et pourquoi il est important de les respecter.

Le ronflement est un bruit rauque émis par certaines personnes durant leur sommeil. Il s'agit de vibrationsvibrations anormales du pharynx lors de l'inspiration. À cause d'un relâchement de certains muscles, le passage est obstrué et l'airair circule moins bien. Un ronflement qui persiste, notamment chez l'enfant, altère la qualité du sommeil. L'enfant se réveille fatigué, il a du mal à être attentif en classe. De manière paradoxale, il est hyper-tonique et ne tient pas en place.

Et si c’était de l’apnée du sommeil ?

En France, un enfant sur 20 est concerné par l'apnée du sommeil. Il s'agit d'une obstruction totale ou partielle des voies aériennes supérieures (nez et gorge) pendant quelques secondes. On parle de pauses respiratoires. Le sommeil de l'enfant est agité, il est en sueur dans son lit. Durant la journée, il est épuisé et donc irritable. Il peut se plaindre de maux de tête.

Le ronflement est un des symptômessymptômes de l'apnée du sommeilapnée du sommeil. Mais un ronflement peut avoir de nombreuses autres causes : une rhinopharyngiterhinopharyngite, de grosses amygdales, de grosses végétations... sans pour autant générer une apnée. Dans tous les cas, un ronflement persistant chez un enfant n'est pas normal et doit déclencher une consultation chez le médecin.

Les enfants souffrant d'apnée du sommeil sont épuisés en journée. © Spass, Fotolia
Les enfants souffrant d'apnée du sommeil sont épuisés en journée. © Spass, Fotolia

Comment est réalisé le diagnostic de l’apnée du sommeil chez l’enfant ?

Tous les enfants peuvent être concernés par cette pathologiepathologie. Les classes d'âge les plus fréquemment touchées sont entre 2 et 8 ans ou entre 12 et 16 ans. Une naissance prématurée constitue un facteur de risquefacteur de risque.

En cas de suspicion d'apnée du sommeil, une polysomnographiepolysomnographie sera proposée. Durant une nuit complète, dans un laboratoire du sommeil, la saturation en oxygène dans le sang sera mesurée chez l'enfant lors des différentes phases du sommeil.

Quelle est la prise en charge de l’apnée du sommeil chez l’enfant ?

Alors que les machines à pressionpression positive continue (PPC) sont très souvent utilisées chez l’adulte, c'est rarement le cas chez l'enfant.

Chez l'enfant, on cherchera avant tout à prendre en charge la cause de l'apnée et non seulement les symptômes. Des amygdales ou des végétations très grosses sont souvent à l'origine de l'obstruction des voies aériennes supérieures. Il est possible de les retirer par chirurgie. Un surpoids peut aussi déclencher une apnée du sommeil chez l'enfant et un programme de perte de poids sera alors proposé à l'enfant et à sa famille.

La prise en charge d'une apnée du sommeil chez l'enfant est souvent pluridisciplinaire : pédiatre, ORL, nutritionniste, orthodontiste, kinésithérapeutekinésithérapeute...