Cela vous intéressera aussi

IST pour infection sexuellement transmissible ou MST pour Maladie sexuellement transmissible, la différence est ténue. Le Ministère de la Santé en convient mais il a fait son choix : il utilise désormais l'acronyme ISTIST et invite l'ensemble de la population à l'imiter. Explications.

A en croire en effet les autorités sanitaires, derrière ces expressions se cache un véritable enjeu de santé publique. En deux mots, « utiliser le sigle IST, c'est inciter au dépistagedépistage (même) en l'absence de symptômes ». En revanche, employer le terme MSTMST, ce serait « induire la présence de symptômessymptômes pour recourir au dépistage ».

IST, voilà donc le bon terme à employer pour parler de ces « infections qui se transmettent principalement lors de relations sexuelles (contact entre la vulvevulve et le vaginvagin, le pénispénis, l'anusanus, les lèvres, la bouche et la main) ». Sans oublier qu'en anglais, l'Organisation mondiale de la Santé (OMSOMS) parle elle aussi de Sexually Transmitted Infections.

Source : Ministère de la Santé, juin 2009