L’algie vasculaire de la face est une pathologie extrêmement douloureuse. Quelles sont les options thérapeutiques ? Quels sont les traitements actuellement disponibles dans le traitement de la crise et le traitement de fond de l’algie vasculaire de la face ?

 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Réduire la douleur grâce à un champ magnétique ? Dans cette vidéo de l'Inserm, de la série « Boîte noire », la douleur est présentée comme un processus nerveux contrôlé par le cerveau. Le film montre une méthode expérimentale visant à réduire la douleur de patients grâce à un champ magnétique ciblé appliqué à des zones précises du cerveau.

Une crise d'algie vasculaire de la face se traduit par une douleurdouleur d'une très grande violence au niveau de l'œilœil et/ou de la tempe, d'un seul côté du visage. La crise peut durer de quinze minutes à trois heures. La douleur est quasi immédiatement très intense. Si la douleur est le symptômesymptôme principal, elle peut être accompagnée d'autres signes : œil rouge et/ou larmoyant, paupière tombante et/ou enflée, écoulement nasal, neznez bouché du côté de la douleur. Les patients touchés par cette maladie peuvent subir plusieurs crises par jour, souvent à heures fixes. Les crises sont généralement entrecoupées de périodes de rémission, sans aucun symptôme. Les symptômes sont très différents de la migraine

Il s'agit d'une maladie raremaladie rare touchant moins de 0,5 % de la population. Les personnes concernées sont le plus souvent de sexe masculin. Le diagnosticdiagnostic est souvent difficile car l'examen clinique est strictement normal. Il faut parfois plusieurs années avant de poser un nom sur la douleur du patient. Le traitement comprend deux parties : le traitement de la crise pour soulager la douleur et le traitement de fond pour espacer les crises.

Quel est le traitement de la crise ?

Il existe deux possibilités. Le sumatriptan est un médicament injectable par voie sous-cutanée, habituellement utilisé dans la prise en charge des migraines. Il est délivré sur ordonnance de médicament d'exception. Il soulage la douleur en 5 à 10 minutes. Néanmoins, il possède de nombreuses contre-indications car il s'agit d'un vasoconstricteur puissant : antécédents de coronaropathie, infarctus cérébral, artériteartérite des membres inférieurs, hypertension artérielle non contrôlée, syndrome de Raynaud... La posologie maximale est de deux injections par jour alors que certains patients ont jusqu'à 10 crises dans la journée.

L'oxygénothérapieoxygénothérapie représente une alternative intéressante. Il s'agit de mettre un masque sur le visage pendant 15 minutes. Celui-ci est relié à une bouteille d'oxygène délivrant un débitdébit important, de sept litres par minute. Si ce traitement fonctionne bien chez de nombreux patients et peut être utilisé plusieurs fois par jour, il est plus contraignant que le sumatriptan. Il y a de nombreuses règles de sécurité à respecter lorsqu'on possède chez soi des bouteilles d'oxygène ou que l'on se déplace avec.

Le sumatriptan s'injecte en sous-cutané et constitue un traitement de la crise. © Licence Commons
Le sumatriptan s'injecte en sous-cutané et constitue un traitement de la crise. © Licence Commons

Quel est le traitement de fond ?

Tous les patients atteints d'algie vasculaire de la face n'ont pas nécessairement besoin d'un traitement de fond. Cela dépend de l'intensité des crises, de leur fréquence et de l'efficacité des traitements de la crise, propre à chaque patient.

Lorsqu'un traitement de fond est indiqué, le vérapamil est le traitement de référence. Il est contre-indiqué en cas de bloc auriculo-ventriculaire. C'est pourquoi il est nécessaire de réaliser un ECGECG (électroencéphalogramme) avant l'instauration du traitement. En cas d'échec, le carbonate de lithiumlithium représente une alternative.