Les pets peuvent-ils transmettre des maladies ? © Inorton, Adobe Stock

Santé

Coronavirus : les pets sont-ils contagieux ?

Question/RéponseClassé sous :maladie , Coronavirus , pet

Les virus et bactéries se transmettent par des contacts rapprochés, les surfaces contaminées, ou les sécrétions corporelles. Mais qu'en est-il des gaz de flatulence ? Les pets peuvent-ils être un vecteur de transmission du coronavirus ?

On sait que le coronavirus et le virus de la grippe se transmettent aisément via des gouttelettes infectées lorsque l'on tousse ou que l'on éternue, et peuvent persister plusieurs heures dans l’air. De très nombreux virus sont par ailleurs excrétés dans les selles (adénovirus, rotavirus, poliovirus, coronavirus, entérovirus...). D'où la question légitime : peut-on attraper le coronavirus via les pets d'une personne contaminée qui passerait à côté de nous ?

Le pantalon, une protection efficace contre les gaz de pets

En un mot, la réponse est non, du moins pas si la voisine en question ne se promène pas en petite culotte. Le British Medical Journal, qui s'est intéressé à la question, rapporte une expérience de Luke Tennent, un microbiologiste de Canberra (Australie). Ce dernier a demandé à un collègue de péter à cinq centimètres de distance dans deux boîtes de Pétri, une fois habillé et une fois avec le pantalon baissé. Durant la nuit, des bactéries habituellement présentes dans les intestins et sur la peau ont germé dans la deuxième boîte de Pétri. Aucun germe en revanche dans la première boîte, « ce qui suggère que les vêtements agissent comme un filtre », indique l'article. Si l'odeur passe la barrière du pantalon, ce n'est donc pas le cas a priori des virus et bactéries.

Concernant le coronavirus du Covid-19, le centre de contrôle et de prévention (CDC) de Tongzhou (un district de Pékin), a également précisé sur son compte WeChat que les pets ne constituent a priori pas un vecteur de transmission du virus. Néanmoins, aucune étude n'a prouvé que les gaz de flatulence ne contiennent pas de particules infectieuses. « Dans le cas où une personne est nue ou qu'elle émet une grande quantité de gaz, une contamination est peut-être possible », avance prudemment le CDC.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Pour en savoir plus sur l'évolution du coronavirus ou Covid-19
Cela vous intéressera aussi

Pandémie de SARS-COV-2 : faut-il s’inquiéter ?  Des mesures sanitaires sont prises par tous les gouvernements européens pour limiter la propagation du virus. Faut-il s’inquiéter de la pandémie en cours ?