Différentes sortes de thermomètres existent, mais tous ne sont pas fiables. © Konstiantyn Zapylaie, Fotolia

Santé

Température corporelle : comment bien choisir son thermomètre

Question/RéponseClassé sous :Divers , thermomètre , température

Voie buccale, rectale, tympanique... À chaque méthode son thermomètre adapté. Lequel est le plus fiable et comment bien l'utiliser ?

La température corporelle est un indicateur de certaines maladies infectieuses, caractérisées par l'apparition de fièvre (plus de 38,5 °C). Il est donc important de bien savoir la mesurer. Il existe différentes méthodes et différents types de thermomètres :

  • Thermomètre à gallium : voie buccale (bouche), axillaire (aisselle) et rectale (rectum). Ce thermomètre a remplacé le mercure (interdit depuis 1999). Il contient un mélange de métaux liquides : gallium, étain et indium. Sous l'effet de la chaleur, ce mélange se dilate et fait monter le liquide dans le tube en verre gradué. Le thermomètre doit d'abord être secoué avant utilisation pour faire descendre la température au-dessous de 35 °C. Il doit être désinfecté et inséré dans le rectum ou maintenu sous la langue pendant au moins trois minutes. Pour une prise axillaire, comptez jusqu'à quatre minutes.
  • Thermomètre électronique : voie buccale, axillaire et rectale. C'est le plus facile d'utilisation. Il affiche la température sur un écran digital et s'utilise de la même façon que le thermomètre à gallium.
  • Thermomètre à infrarouge : voie tympanique (oreille) et temporale (tempe). Muni d'une sonde à infrarouge, il évalue la température à partir des rayonnements du corps. Il effectue une série de mesures en moins d'une seconde et retient le résultat le plus élevé. 
  • Thermomètre à cristaux liquides : voie frontale (front). Il se présente sous forme d'une bandelette qui contient des cristaux liquides sensibles à la chaleur. Ces derniers deviennent apparents sur une échelle graduée. Pour prendre la température, on les place sur le front et le résultat s'affiche en 15 secondes environ.
Un thermomètre à infrarouge pour une prise de température tympanique. © Europhoton, Fotolia

Quel thermomètre choisir ?

Les thermomètres à gallium et électroniques offrent la meilleure précision, à condition de choisir la mesure rectale ou buccale. Chez les enfants, le thermomètre en verre est déconseillé pour une prise buccale car ils peuvent le casser en le mordant. La mesure sous l'aisselle est la moins fiable et ne donnera qu'une indication, qui doit être confirmée par mesure rectale en cas de suspicion de fièvre. Les appareils à insérer dans l'oreille constituent un bon second choix, mais ils doivent être bien positionnés pour donner un résultat fiable. Les appareils à infrarouge temporaux sont, eux, moins précis, tout comme le thermomètre à cristaux liquides. Ces deux derniers sont donc déconseillés.

En fonction de la technique choisie, les températures normales varient selon les fourchettes suivantes :

  • voie rectale : 36,6 à 38 °C ;
  • voie buccale : 35,5 à 37,5 °C ;
  • voie axillaire : 34,7 à 37,3 °C ;
  • voie tympanique: 35,8 à 38 °C.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi