Santé

Un sel rose au cœur de l’Himalaya

Diaporama - Les sels du monde, une infinie diversité de goûts et de couleurs
PhotoClassé sous :Santé , Mine de sel , saliculture
Un sel rose au cœur de l’Himalaya
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le sel rose de l’Himalaya — que l’on nomme aussi sel rose du Cachemire — est un sel de terre. De quoi en faire un sel exempt d’iode tout en étant riche en oligo-éléments, en fer, en potassium, en magnésium ou encore en calcium. Il est délicatement extrait à la main de roches datant de millions d’années. On le trouve dans des mines de sel, à des profondeurs variant entre 400 et 700 mètres. Ce qui lui permet d’éviter de subir des opérations de raffinage, de rester plutôt propre et pur, et d’en faire finalement l’un des sels les moins nocifs pour la santé.

Ce sel, qui doit sa couleur aux oxydes de fer qu’il contient en grande quantité, est plus délicat que le traditionnel sel de table. Il convient donc de l’utiliser plutôt en assaisonnement — de viandes ou de légumes — que pour saler une eau de cuisson. © Chaded, Fotolia