Le lac Assal — situé à l’est de l’Afrique, au cœur de Djibouti — est particulier à plus d’un titre. D’abord parce qu’avec une altitude inférieure à 150 mètres sous le niveau de la mer, il représente le point le plus bas de l’Afrique. Ensuite, parce que sa partie sous l’eau est extrêmement salée. On dit même que c’est le lac le plus salé du monde. On y trouve 350 grammes de minéraux par litre d’eau. C’est dix fois plus que dans la mer. Enfin, parce qu’il présente une partie sèche constituée de plages de sel blanc.

Sous l’effet des courants et des vagues, du vent et de la chaleur, ce sel se dépose en billes de tailles variables, allant de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Un sel qui est ramassé tel quel, puis transporté à dos de dromadaires par de longues caravanes de sel.

Les perles de sel de Djibouti sont particulièrement pures, non raffinées, non iodées et riches en minéraux et en oligo-éléments ainsi qu’en parfums. © truba71, Fotolia