Santé

Récit d'un sauvetage

Dossier - Sauvetage en mer : actions et règles de protection
DossierClassé sous :médecine , mer , sauvetage

Les sauveteurs en mer ont pour mission le sauvetage des personnes en danger en mer. Ils sont le premier maillon de la chaîne des secours. Ils interviennent, évaluent l'état des personnes secourues et leur donnent les premiers soins.

  
DossiersSauvetage en mer : actions et règles de protection
 

Découvrez ici le récit d'un sauvetage ayant eu lieu le jeudi 8 juillet 2004 à Palavas-les-Flots, au niveau des postes de secours de Saint-Pierre et d'Albatros. Il s'agissait de porter assistance à deux jeunes baigneurs en difficulté.

La météo de ce 8 juillet nous a réservé un spectacle peu habituel : une houle résiduelle d'environ 1 m en série avec un vent nord-nord-ouest toute la journée, pas un nuage dans le ciel et une température de l'eau de 21 °C toute la journée. Ces conditions de mer qui étalent le clapot mais relèvent et frisent les vagues sont très éphémères sur notre côte.

Récit d'un sauvetage. © Dimitriwittmann, Pixabay, DP

La fréquentation de la plage est modérée, fort heureusement car toutes les conditions sont réunies pour que les noyades sévissent. La journée se déroule calmement mais nous maintenons une surveillance aiguë et des patrouilles lame (patrouilles sur la plage au plus près du bord de l'eau) permanentes.

16 h 50 : quelques nuages du nord apparaissent et la tramontane se renforce violemment (force 6 à 7). Nous nous attendions à voir la houle se calmer totalement mais elle persiste. La vigie de la plage du Zénith, armée par du personnel municipal sans qualification particulière et qui est positionnée hors zone surveillée entre les postes Saint-Pierre et Albatros nous informe qu'un pneumatique est à la dérive à environ 20 m du bord. À son bord : deux enfants de 10 et 9 ans, dont le plus jeune ne sait pas nager. La patrouille jet-ski Saint-Pierre est au départ. Le chef de poste rappelle son adjoint, alors en patrouille lame sur la zone. Celui-ci arrive rapidement pour aider à la mise à l'eau de l'embarcation, « beachée » en raison des vagues.

Un jet-ski part en direction des deux enfants

Le jet-ski fait rapidement route pour assister les deux enfants. La vigie, en relation avec un des parents des victimes, informe la patrouille de l'urgence de la situation : les deux enfants, pris de panique, ont sauté à l'eau. Le jet fait route, poignée de gaz à fond et contourne l'épi rocheux séparant les deux zones. À l'arrivée sur les lieux, le pilote du jet distingue bien le petit canot sans personne à bord et ne voit qu'une tête ayant beaucoup de mal à rester à la surface.

L'un des deux enfants, le plus jeune, est sous l'eau et son grand cousin le maintient sous les aisselles. Les « petits » sont en position verticale et le plus grand n'a plus que les voies aériennes à la surface ; la position semble impossible à maintenir quelques instants de plus. Le jet fait un premier passage et le nageur sauveteur tend sa main mais les enfants ne le voient même pas.

Le conducteur du jet n'a plus le choix et plonge à l'eau, abandonnant son embarcation. Il saisit les deux enfants et les remorque jusqu'au jet. Par chance, les deux petits sont encore réactifs et, à cet instant, à cet endroit, aucune vague ne déferle. Les deux jeunes victimes sont maintenant à bord en hypothermie et épuisés.

Une double noyade évitée

Le jet fait route vers la plage du Zénith, rejoint par les équipiers du poste Albatros munis de leur valise de réanimation. Après examen des deux enfants, le concours d'un VSAV (Véhicule de secours et d'assistance aux victimes) est demandé pour l'un des deux enfants, le plus âgé, victime d'un malaise hypoglycémique suite à l'effort violent. Les parents sont présents et nous expliquent qu'étant de mauvais nageurs, ils n'ont rien pu faire pour rattraper le pneumatique emporté par le vent violent.

Une chose est sûre, sans le courage du petit Loïc, 10 ans, le plus âgé, qui a maintenu son jeune cousin, la situation aurait pu avoir une issue bien plus grave. Suite à l'examen de l'enfant par le médecin, il sera laissé à la charge de sa famille après quelques soins médicaux. Nous avons eu ce jour-là beaucoup de chance, et nous pouvons féliciter ce jeune garçon de 10 ans qui, d'instinct, s'est accroché à la vie mais, surtout, a préservé celle de son petit cousin et, par son courage, a évité une double noyade.

Bravo également aux veilleurs de la vigie de la plage du Zénith qui ont su nous renseigner très précisément sur les lieux et la gravité de l'intervention, ce qui a été déterminant pour l'efficacité de l'intervention.

Nageurs sauveteurs des postes de secours de Saint-Pierre et d'Albatros :

  • chef de secteur : Laurent Sagnimorte ;
  • chef de poste Saint-Pierre : Mathieu Chauvet ;
  • chef de poste Albatros : Yannick Perherin ;
  • chef de poste adjoint Albatros : Marianne Leheup.