Voici quelques conseils à appliquer si vous voulez profiter de la baignade en toute sécurité. Commencez vos nouvelles activités progressivement, prenez vos précautions afin d'éviter le choc thermique et méfiez-vous des courants.

Le chien sauveteur dispose de facultés sensitives, olfactives et auditives plus développées que l'Homme. © Mariesacha, Fotolia
Le chien sauveteur dispose de facultés sensitives, olfactives et auditives plus développées que l'Homme. © Mariesacha, Fotolia

Vous venez de faire un voyage fatigant, ne vous précipitez pas dans l'eau pour vous baigner. Commencez vos nouvelles activités progressivement. Renseignements auprès du poste de secours sur les dangers locaux.

Le choc thermique

Le choc thermique est la réaction du corps à un brusque changement de température. Après une longue exposition au soleil, c'est le risque d'hydrocutionhydrocution lors du plongeon dans l'eau froide.

Une baignade en toute sécurité. © DR
Une baignade en toute sécurité. © DR

Évitez :

  • les changements brutaux de température ;
  • la baignade après un repas copieux et arrosé ;
  • la baignade en cas de fatigue ;
  • de pratiquer la planche à voile sans combinaison isothermique.

Baignez-vous dans les zones réservées à la baignade et durant les heures de surveillance.

Les courants

  • Les bâches :

Les bâches sont des cuvettes creusées par l'action des courants. Leur profondeur peut atteindre 1,70 m. La mer, en montant, les recouvre en créant à l'intérieur un mouvement tourbillonnant. Le danger est réel.

Baigneurs, ne traversez pas les zones de courant : n'hésitez pas à vous replier en faisant un détour pour rester sur le sablesable non recouvert.

  • Les baïnes :

Lorsque les vaguesvagues déferlent sur un cordon sablonneux, l'eau se retire par endroits en créant un courant violent qui entraîne le meilleur nageur vers le large.

Voir aussi

Littoral : le danger des baïnes le long de la plage

Un baigneur averti sait qu'il est inutile de lutter contre un courant de baïne. Il est préférable de se laisser porter au large et de demander du secours. Pour ces deux raisons, les sauveteurs surveillent très régulièrement la limite de la mer montante et sont toujours prêts à intervenir.

Méfiez-vous des courants lors de la baignade. © SNSM, Flavie, Evrard
Méfiez-vous des courants lors de la baignade. © SNSM, Flavie, Evrard

Les vagues déferlantes

La vague déferlante qui s'approche de la plage est soulevée par le banc de sable et sapée par le courant en retour de plage. La vague se casse alors vers la plage et développe une énergie circulaire qui tend à précipiter violemment le nageur sur le sable.

Pour franchir la vague, le nageur doit s'immerger avant que la vague ne le recouvre suffisamment profondément pour ne pas être happé par les remous et rejeté en arrière. Baignez-vous entre les flammes bleues qui délimitent les zones de bain sur les plages à vagues déferlantes.

Le bord de plage et les enfants

Le bord de la plage peut présenter un danger pour les tout-petits. Les vagues qui se brisent sur le rebord creusent parfois une dénivellation dans le sable. Les enfants perdent alors pied, boivent la tasse et peuvent se noyer.

Les nageurs sauveteurs de la SNSM vous donneront tous les renseignements que vous recherchez sur les particularités de votre plage.