Santé

Historique des prix Ig Nobel

Dossier - Les incroyables Ig Nobel
DossierClassé sous :médecine , physique , biologie

-

Les Ig Nobel récompensent des découvertes scientifiques dont le sujet de recherche laisse perplexe. Aussi sérieux que les classiques prix Nobel, ils reconnaissent des travaux étonnants, quel que soit leur degré de loufoquerie.

  
DossiersLes incroyables Ig Nobel
 

Afin de retracer l'historique de la constitution des prix Ig Nobel, Marc Abrahams, auteur du livre Les Prix IgNobel, la science qui fait rire... et réfléchir (tome 2 à ne pas manquer...), revient sur la naissance et le développement de ce concours.

L'idée des prix Ig Nobel naquit peu après ma nomination, pour le moins inattendue, à la tête du Journal of Irreproductible Results, le Journal des résultats impossibles à reproduire. Créé en 1955 par Alex Kohn et Harry Lipkin, deux scientifiques israéliens bourrés d'humour, le Journal, tombé ensuite entre d'autres mains, végétait, proche de l'extinction. En 1990, je décidai de leur envoyer quelques articles pour vérifier que cette revue (que je n'avais jamais lue) existait encore, et qu'elle serait disposée à me publier. C'est ainsi que, quelques semaines plus tard, je reçus un coup de fil de l'éditeur en personne, m'affirmant qu'il avait bien reçu mes articles et m'offrant... la charge de rédacteur en chef !

Placé ainsi à la tête d'un magazine scientifique, si comique soit-il, je fus vite frappé par le nombre des chercheurs requérant mon aide en vue de l'obtention du célèbre Nobel. J'avais beau leur expliquer que je ne disposais d'aucune influence, ils finissaient toujours par m'abreuver en détail de toutes leurs recherches et des mérites qui devraient leur valoir un prix. Parfois, ils avaient raison. Ils méritaient bien un prix. Mais peut-être pas le Nobel...

Aidé de toutes les bonnes volontés qui se présentaient, je décidai alors de lancer les prix Ig Nobel, en reprenant une idée de Kohn et Lipkin. On décida que les prix Ig Nobel viendraient récompenser les recherches particulièrement loufoques et dérangeantes. Parmi celles-ci, il se glisserait autant d'idées niaises que terrifiantes. Et certaines - qui sait ? - pourraient peut-être même, un jour, s'avérer aussi fécondes que ridicules.

Exemples de prix Ig Nobel attribués au fil des ans

La majorité des lauréats du prix Ig Nobel sont d'émanation scientifique. Citons en vrac, ces biologistes norvégiens qui évaluent l'incidence de la bière, de l'ail et de la crème, sur l'appétit des sangsues. Ce professeur américain qui gave des palourdes avec du Prozac. Ou ce vétérinaire new-yorkais qui se fourre dans les oreilles des parasites auriculaires du chat pour pouvoir noter avec le plus grand soin toutes les conséquences qui en découlent. Mais on trouve aussi un biologiste français dont les expériences prouvent que l'eau est dotée d'une certaine forme de mémoire, ou un chercheur canadien, inventeur d'un test gustatif permettant de classer les différentes espèces de têtards originaires du Costa Rica, etc.