Santé

Grippe aviaire : une préoccupation de santé publique

Dossier - Grippe aviaire : prévention et vaccination
DossierClassé sous :médecine , grippe , grippe aviaire

-

La grippe aviaire A (H5N1) est une préoccupation de santé publique ; elle pourrait être à l'origine d'une pandémie, dans l'hypothèse de l'émergence d'un nouveau de sous-type viral contre lequel l'homme n'est pas protégé. Il est important de prévenir les virus grippaux aviaires afin d'éviter toute pandémie.

  
DossiersGrippe aviaire : prévention et vaccination
 

La grippe est une maladie très contagieuse, responsable d'épidémies saisonnières. On compte, annuellement, quelque 3 à 5 millions de cas dans le monde, parmi lesquels 250.000 à 500.000 seraient mortels. On dispose d'un certain nombre de moyens pour limiter chaque année son extension et la dissémination des virus saisonniers.

Le vaccin contre la grippe aviaire a été créé en 2007. © www.lhebdomekinacdeschenaux.com

Les dernières épizooties de grippe aviaire n'ont cessé de s'étendre, depuis 2003, du Sud-Est asiatique vers l'Europe. Ces flambées épidémiques chez les oiseaux sont dues à un virus hautement pathogène, le virus A (H 5N1), dont le passage à l'homme a provoqué plus de 250 cas d'infection, avec un taux de mortalité élevé (de l'ordre de 40 %).

La grippe aviaire A (H 5N1) est une préoccupation de santé publique ; elle pourrait être à l'origine d'une pandémie, dans l'hypothèse de l'émergence d'un nouveau sous-type viral contre lequel l'homme n'est pas protégé.

Des moyens de prévention existent déjà : des études de modélisation ont montré l'efficacité des antiviraux dans la limitation de la dissémination d'une souche pandémique. D'autres sont à l'étude, avec notamment de nombreux essais cliniques sur le pouvoir immunogène de vaccins antigrippaux pandémiques. En 2007, un vaccin contre la grippe aviaire a ainsi été créé.

Outre les moyens médicaux, la prévention d'une pandémie de grippe passe par le contrôle des épizooties, la protection des populations exposées, la mise en application de mesures économiques, commerciales, politiques, les actions des réseaux de surveillance de la grippe animale et humaine.