La psychosepsychose maniacodépressive a récemment été renommée « troubles bipolaires ». Elle se caractérise par une alternance d'épisodes maniaques, où le malade vit une période d'euphorieeuphorie créative, d'hyperactivité intellectuelle et sexuelle, et d'épisodes de dépression profonde au cours desquels il n'a plus goût à rien et sombre dans l'isolement.

La psychose maniacodépressive.© Megaflopp, Shutterstock

La psychose maniacodépressive. © Megaflopp, Shutterstock 

Cette pathologiepathologie bien particulière ne doit pas être confondue avec la dépression « classique » et fait l'objet d'un traitement particulier, le plus souvent à base de lithiumlithium, connu pour être un thymorégulateur.

Les causes des troubles bipolaires

Environ 1% de la population serait touchée par ce type de troubles. Les causes de la maladie sont encore très mal connues mais le terrain génétiquegénétique jouerait un rôle prépondérant. Ainsi, les risques de déclencher un jour des troubles bipolairestroubles bipolaires sont beaucoup plus élevés si l'un des parents est atteint.

Image du site Futura Sciences

Les troubles bipolaires touchent environ 1 % de la population. © Alarm A-Gwi R, Flickr CC by nc sa 2.0

Le traitement des troubles bipolaires : à vie

Antidépresseurs et traitements aux sels au lithium (2Li+ CO32-), couplés à une psychothérapie, aident souvent à réguler l'humeur. Même si le traitement est lourd et à vie, le malade peut alors mener une vie quasi-normale. Le problème est que nombre de malades ont tendance à arrêter leur traitement : les symptômessymptômes de dépression ayant disparu, ils ont l'impression d'être guéris. Or, contrairement à la dépression, on ne guérit pas des troubles bipolaires : à l'arrêt du traitement, les symptômes réapparaissent. 

Les troubles de l'humeur sont nombreux. Il est important de bien les distinguer pour pouvoir recourir au traitement approprié. En effet, chaque pathologie se traite de façon différente, avec un élément souvent constant, la psychothérapie.